JAMBON

Voici probablement mon quatrième blog, après un sacret paquet de temps sans en avoir tenu. Il y a quatre raisons majeures qui m’empêchaient de bloguer dans de bonnes conditions (autant ne pas le faire, donc, sinon c’est un coup à se retrouver speaker au eG8) :

– La précarité relative. La génération y (kamoulox), vous savez, celle qui vit entourée d’écrans, de réseaux sociaux et de flexi-déménagement-CDD-kikoo-pourquoi payer un Bac+5 plus de 1400€-voire le payer tout court.
– La fatigue induite par une vie majoritairement passée dans le train à attendre que des vagabonds me vomissent dessus et que des gobelins tentent de me dérober mes affaires (le score s’étant à ce propos fini en match nul, je vous raconterai un jour de l’histoire ou j’ai cassé le nez à un enfant). Pour ceux qui n’auraient pas saisi l’allusion, je vivais à Paris.
– Le manque de motivation pour trouver un angle d’attaque pertinent. Je ne sais pas si c’est Pascal Nègre et sa machine à vapeur pour empêcher la diffusion des mixtape K7 ou DSK poursuivant nu des femmes de chambres dans une version apocalyptique d’un épisode snuff-movie de Benny Hill qui me remettent à l’étrier, mais bon, là, j’ai envie.
– J’avais pas de PC fixe. Je ne comprendrai jamais comment les gens peuvent utiliser un PC portable pour créer des choses. En fait, pour faire quoi que ce soit d’autre que mater des films et, TRES ÉVENTUELLEMENT, faire du retrogaming PC.

Donc, de quoi je vais parler, cette fois, alors que j’entre dans la période « Carte Escapade » de ma vie ? J’imagine qu’il y aura le gloubiboulga normal du blogueur merdeux lambda qui décrira ce qu’il a pensé du DivX de la veille (COMMENT, ON VOUDRAIT ME FAIRE ACCROIRE QU’ILS REGARDENT TOUT ÇA LÉGALEMENT OH MON DIEU JE NE SUIS PAS TRÈS BON AVEC LA NAÏVETÉ). Et puis les trucs habituels que je fous partout. Des essais sonores de merde, de l’autopromo (je pense fortement me mettre à enregistrer des comptines pour faire peur aux enfants), des webcomics, des vidéos cheloues, et, je pense que ça vaut le coup, le retour du trollage en masse blogging politique. Depuis que j’ai arrêté de parler de politique (lassitude : le gouvernement Sarkozy était affreusement mauvais mais trop pitoyable pour arriver à en dire quoi que ce soit de drôle), il y a eu, spécialement depuis 2011, un énorme plongeon dans la pompe à merde au niveau politique. Pas une journée ne se passe sans que je me trouve hilare de la bassesse atteinte par le niveau alors que, ne l’oublions pas pendant que BFMTV analyse l’usure des pneus de la voiture qui emmène DKS au petit coin, on va tous mourir à cause de la Dette européenne, que les USA sont quasiment en cessassions de paiement et que le Sealand continue de braver la perfide Albion. Je tenterai d’évoquer la chose, on verra bien ce que ça donnera.

Maintenant, ce n’est plus comme dans le 2007 de l’Internet : il y a des réseaux sociaux, du micro-blogging et des trucs. C’en est presque devenu underground de faire un blog (j’aime assez wordpress, au passage), alors je vais me gêner.

L’important étant toujours de garder à l’esprit de lâcher vos comms kikoo mdr ptdr xd boloss enkuler de rire etc ad libitum.
A demain, dans un monde ou Je splouche tu primf, va hélas mettre encore une bonne dizaine d’années à envahir vos oreilles grace à Hadopi.

J’ai tant derpé que j’ai herpé

Rarement image aura emandé si peu de modification pour avoir l’air d’une parodie. Rarement elle aura demandé 3 million d’euros non plus.

Publicités

Une réflexion sur “JAMBON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s