Un bon placement.

Lettre (brève) au futur curateur de la vieille timbrée pleine aux as.

D’une part, cher curateur, bravo. Te voilà assis sur un sacré paquet d’oseille. Bon, tu ne peux pas t’en servir pour faire dorer tes chiottes, mais d’un autre côté, c’est toi qui décide si Liliane a le droit d’aller s’acheter un rami en or ou des petits chevaux en francium. Ca doit être grisant de pouvoir enlever un stylo d’une main tremblotant au dessus d’aussi énormes chèques.
Bien. Monsieur (ou madame, ou qui que tu sois, toi, éventuelle aberration anthropologique*), de deux choses l’une.
– Si tu as le moindre pouvoir là-dessus, s’il te plaît, fais cesser tout ce bruit médiatique autour de cette vieille dame très riche tentant d’arnaquer sa maman encore plus vieille et encore plus riche, ou le contraire, ou peu importe. Ca ne concerne pas la vie des français : l’essentiel des activités concernées ont été délocalisées en Mongolie Intérieure depuis longtemps, et le peu qui reste sur le sol national ne tombera dans les caisses de l’Etat qu’en 3045 grâce à une impressionnante optimisation fiscale cumulant un allègement de taxe à un bouclier fiscal (c’est sans doute complètement interdit dans Yu-Gi-Oh). Bref, moi, ces histoires de vieilles folles qui se piquent de l’argent qui n’est même pas à nous, ça me donne juste envie d’arrêter de me laver les cheveux et de devenir un drogué psychédélique, juste pour être certain de ne jamais recroiser un produit L’Oreal. Donc, si tu as le moindre pouvoir là-dessus, dis à Tatie Danielle et à sa mère d’arrêter de s’épancher dans la presse : c’est sale et ça détourne les gens des vrais problèmes : Martine-Aubry a-t-elle perdu du poids, et surtout, Nicolas Hulot a-t-il bien appris toute son éducation civique (y’a intéro demain) ?
– D’autre part, tu vas peut-être être amené à te poser la question (rémunéré grassement pour le faire, tout n’est pas si injuste) suivante : QUE FAIRE DE TOUT CE POGNON ? La logique social-démocrate, celle qui donne le teint si frais aux scandinaves, voudrait sans doute que tu procèdes à des investissements raisonnés dans le tissus local en France, et dans le codéveloppement à l’étranger (33% soutenir nos redneck, 33% investir dans la science de l’acheminement électrique , 33% dans l’équipement de milliards de panneaux solaires dans le Sahara, allez, ça me semble pas mal). Mais, soyons réalistes, ça n’arrivera jamais. Les gens qui ont trop d’argent ne sont jamais sociaux-démocrates, puisque ces derniers sont intimement persuadés que le capital doit finir par servir à quelque chose, et que les gens trop riches sont en général persuadés du contraire. Il reste donc un autre solution, qui combinerait l’utilité publique à la mégalomanie capitaliste : le rachat de la Grèce.

Papandreou approuve ce message

Bien. Tu n’es pas sans savoir que la Grèce, elle est foutue. Personne ne peut croire autre chose : à chaque fois qu’elle saigne encore un peu plus à blanc son propre peuple, elle reçoit comme récompense une dégradation de sa note par des agences dont le fonds de commerce est la spéculation sur les faillites. « Bravo pour cette cure de désintox, voici une balle dans la tête en récompense ». Je passe les détails, lis des journaux pour ça, mais bon, retiens : la Grèce, elle est foutue, dans pas longtemps, c’est la faillite, l’Acropole en feu, Les prêtres gyrovagues lancés sur les routes de Constantinople en chantant l’apocalypse, et Nana Mouskouri qui lancera un disque de soutien aux affamés de Crète. Absolument tout étant à vendre en Grèce (l’eau, les plages, la poste, les ports, les gens, la chaussée, le C0²…), il ne reste juste qu’à attendre encore un ou deux plans d’austérité pour qu’on en arrive à la finalité : la vente pure et simple du pays. Bien sûr, il faudra bousculer les habitudes, ça serait tout nouveau. Et sans doute qu’il faudra racheter la dette avec. Mais à mon avis, l’oreal, ça génère vachement plus de bénefs que le Pirée. Au pire, on tronçonne la dette en plusieurs petits bouts : un pour maman Liliane, un pour fifille Françoise, et on pourrait en donner des morceaux à d’autres milliardaires désœuvrés, comme ce Mexicain obèse qui vend des téléphones.
Pourquoi racheter une chose aussi déficitaire qu’un pays occidental, me diras-tu ? Eh bien, cher monsieur des Curatelles, pour s’y faire DIVINISER ! Le problème, dans tout ça, c’est bien la mortalité. L’argent. Le pouvoir. Les misères de la vie terrestre. Alors qu’une fois en possession de son propre pays, les Bettencourt pourraient s’en donner à coeur joie. Eh que j’ai construit une plus belle statue en or que toi, eh que ma fille elle m’a volé l’Egire, et que je suis désormais déesse de la sensualité, etc etc. Bien sûr, il faudrait payer quelques figurants en toges pour qu’ils jouent le jeu et se prosternent devant les deux vieilles, mais avoue que, comme club de retraite, il y a plus infâme.
Ayant depuis un moment perdu le fil de mes pensées, je me contenterai d’achever la chose sur une note d’optimiste : une fois la Grèce en leur possession et leur divinisation accomplie, rien n’empêchera le reste du monde de couper une fois pour toute les communications avec ce pays impossible à dessiner à main levée et d’avoir une bonne fois la paix avec l’argent de la vieille.
Comment ? Ce qu’on fait des Grecs ? J’avais personnellement pensé à les relocaliser en Asie Centrale, à mon avix Alexandre le Grand tenait un début de piste. Dommage qu’il se soit laissé distraire par tous ces ninjas et des orangs-outangs.
Cordialement,
Zali L. Falcam

* Nous sommes d’accord : la seule raison qui pousse la majorité à conserver quelqu’un comme Christian Vanneste, c’est son potentiel comique. Je refuse de vivre dans un monde où il serait considéré comme un atout politique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s