NANANANA*tzoiiiiing* HEAVY METAL NANANANA*tsoing* Tuning !

Comme vous le savez tous, je suis un tough guy, comme en atteste le nombre de litres de bière que je bois au petit déjeuner, les trois loups tatoués sous ma coupe mulette, et ma carte de membre au CPNT. De mon point de vue, la seule musique qui vaille la peine d’être écoutée (Johnny mis à part) c’est le HEAVY METAL INSTRUMENTAL, et la seule activité digne de ce nom, c’est de CONDUIRE DES 4X4 DANS LA NATURE.

Quelle ne fut pas ma satisfaction de découvrir un nouveau but dans ma vie qui réunirait tout ceci en y ajoutant une sévère pointe de tuning et de publicité gratuite pour Général Motors en la présence de 4X4 HUMMER, un jeu injustement boudé d’Avalon Style Entertainment société de création vidéoludique Russe à laquelle on doit, outre l’omission de payer son nom de domaine, le fameux 4×4 HUMMER. Un VRAI JEU DE DUR programmé par des PUTAINS DE SLAVES. C’est distribué par 1C, distributeur ô combien connu pour ses chef d’oeuvres comme Death To Spies, Fantasy Wars ou Necrovision (je suis méchant, ils distribuent aussi les Excellent King’s Bounty ou la série des UFO).

DANS TA GUEULE EVA JOLY

D’emblée, me voilà placé dans la peau d’un pilote, l’immersion étant renforcée par cette superbe cinématique en 320×240 ou on voit des 4×4… Heu…. Rouler. MAIS Y’A DU HEAVY METAL, BAISE OUAIS !

NANANANANA *tsoiiiiing* YEA YEA YEA I WANNA RIDE

Sans transition, me voila durement plongé sur un menu spartiate, ce n’est pas pour me déplaire. Je remarque immédiatement que la musique dudit menu, et de TOUS LES MENUS a venir, est constitué d’un riff de QUATRE SECONDES de guitare qui tourne EN BOUCLE. PAS BESOIN DE CINQ NOTES QUAND ON A DES COUILLES, MECTON !

Et là j’me dis, cool, les menus, tu vois, il vont à l’essentiel. Mais c’est un putain de piège. Ce jeu a tellement de couilles qu’il te tend des pièges. Tu crois que tu vas faire la course comme ça, direct, en cliquant sur super coupe ? Nan mon gars, nan, parce que direct, t’arrives sur les TUTORIELS DES MENUS, d’immenses pâtés de texte qui t’expliquent comment ça marche, un menu, c’est quoi, une course, comment on les choppe, les pénalités, et NAZDROVIE POR FAVOR ZUBROVKA QUE TAL (il arrive à 4×4 Hummer se repasser brièvement une de ses langues natales, et d’ajouter après des trucs comme _trans_not_file.tga)

tl,pl. N'oubliez pas le riff de QUATRE SECONDES EN BOUCLE est-ce que je suis insupportable uguu~

BIEN ! C’est bon mon garçon ! Plus qu’à me choisir une grosse bagnole, et on va arpenter les chemins boueux en brûlant un maximum

de pétrole ! La caisse ressemble à une grosse boîte à rangers. Oui, mais des ranjos Général Motors ! (pas le choix). Très vite, je constante que seuls les WINNERS peuvent se payer de bonnes bagnoles, parce que ça coûte non seulement des DOLLARS mais aussi des Points Bonus. Crésus ne peut pas se payer ses nouvelles jantes alu, parce que le garagiste lui signale sèchement qu’il a pas assez passé de checkpoints en tête des trials ! SES SA LA VIE !

ZERO DE QUATRE

Après, c’est parti pour les grosses mécaniques. On t’apprend qu’il y a un TOUR DE QUALIFICATION, ou on te donne le temps qu’il faut faire pour partir premier à la vraie course. C’est parti pour le cho, et c’est parti tout l’monde est cho (Nadiya, on l’a pas revue depuis l’affaire de sa Sextape d’ailleurs, marrant non ?). Très vite, je comprend qu’on ne me noiera pas sous les textures, le fait d’y voir à plus de cinq mètres, le public au bord de la route, l’ambiance musicale (NANANA*tsoing tsoing* HEAVY METAL)… Tout ça, c’est pour les mauviettes ! GOGOGO !

4x4 hummer, le jeu de voiture post-apo.

Je saisis rapidement ma douleur : je suis loin d’être assez un homme un vrai pour passer entre les portes des checkpoints. La bagnole se conduit comme une sorte de pot de yahourt à roulette/hélicopter, accélérant brutalement, tournant au hasard, incapable de rouler correctement sur un pont en bois mais capable de s’embourber dans 2 cm de boue comme une vulgaire twingo. Assez rapidement, je me retrouve hors piste, dans la boue de « l’open space » sans trop savoir ou je dois aller.

La voiture sautille joyeusement en se mouvant.
étilibisiv mumixam ! Oui, c'est le bon chemin.
La par contre je me suis gourré. Pas grave, on peut faire de la marche arrière à tout allure au mépris des lois de la macanique.
Le nom de mes deux compétiteurs, c'est quelque chose comme "Stew Mc Namara et Nick Van Cooper". Des noms couillus d'amerloques !

Le jeu, pourtant assez ouvert, sanctionne toutes les fantaisies du joueur. DISCIPLINE MILITAIRE ! Dès que tu chercheras un raccourci, bleu bite, on te dira de faire demi tour. De toutes façons, complètement aveugle, ton gouvernail sera bien vite le radar en haut à gauche, plus fiable que ce que tu vois dans ton cockpit. Après quatre minutes environ à faire n’importe quoi, je finis par arriver heu… premier des qualifications. QUI C’EST TON PAPA MAINTENANT ? Il est temps de passer à la vraie course.

Et là, pas de pitié, même pour l’IA. Comme moi, elle se perd, elle tombe dans la boue, elle fait demi-tour, elle tourne en rond, elle fait des tonneaux, et, globalement, s’embourbe partout et s’emplâtre le moindre sapin qui passe. Tous les trois, nous formons ce que je qualifierai de ballet-vodka. La nouvelle donne, pour rendre le tout plus corsé au moussaillon que je suis, c’est d’afficher le gain des points bonus avec un bruit de pièce qui tombe toutes les deux secondes, parce que c’est comme ça au Royaume du Cononel Corones, on te donne un sussucre à chaque fois que tu passes une porte, ou que tu fais 100m sans tourner, ou que tu vas assez vite. J’ai très vite l’impression d’être attablé à un bandit manchot.

Améliorons la visibilité avec des sonneries, des étoiles et des tas de messages qui apparaissent à l'écran
Revenir ? Alors que je peux regarder Andrew tenter de faire demi-tour en roulant sur cet arbre ?
INTERNET HUMMER TOUGH GUY (merde était tellement de prix monétaire)

SUPER ! PLEIN DE GROS BIFTONS ET DE POINTS BONUS ! Direction l’atelier de Tuning, ou je découvre que mes points ne me permettent de dépenser des améliorations que pour acheter un nouveau fauteuil pour caler mes fesses de winner. Peu importe, j’ai hâte de participer à ma prochaine épreuve, un TRIAL !

Nouveau siège : augmente la vitesse et l'accélération.
Chaque écran est l'occasion d'un nouveau roman même pas graphique.
NEVADA, ME VOILA !

Le Trial, c’est pas comme la compet : si tu sors de la route, on te pénalise. Si t’es bloqué, on te pénalise, si tu recules aussi. Le reste du temps, on te file des points bonus sans que tu saches trop pourquoi. Sans doute toutes ces testostérones accumulées dans ton immense PENIS.
Hélas, trois fois hélas, impossible de toucher ça parce qu’il faut avoir encore plus de poil au menton que l’intégrale des ZZ Tops pour maîtriser la physique si particulière d’un pot de vaseline rétro-pédalant dans le sable et tournant comme un handicapé qui aurait brisé ses petites roues.

HURRRR IM A HUMURRRRR

Très vite, je me rends à l’évidence, je ne suis pas fait pour la vie de mâle alpha. Au bout du troisième virage à patiner comme un demeuré, je prends la résolution ferme et résolue, au creux d’un virage masqué par diverses hautes herbes, de tirer les conséquences de mon échec et de me précipiter hors des sentiers de la vie. Je reviendrai dans vingt ou trente ans après avoir appris à devenir un vrai guerrier en m’immergeant vêtu de ma seule bite et d’un couteau dans la culture des chasseurs Nahuatl.

Mon virage d'épiphanie.
YAAAAAAA
YAAAAAAAA
SPLOURCH
Publicités

Une réflexion sur “NANANANA*tzoiiiiing* HEAVY METAL NANANANA*tsoing* Tuning !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s