She has a halo, nanana

Incipit introductif liminaire de début : ceux qui veulent une bonne tranche de rigolade (en France, on aime bien rigoler mine de rien), je vous enjoins à lire les commentaires de l’article précédent. Si vous n’avez jamais vu un culbuto charger un moulin à vent avec une cuiller à soupe, vous ne serez pas déçu du voyage.

Oui, je sais, le titre de cet article est tellement nineties.

En ce moment, je jou(ais) à Halo 3.  Comme je l’avais expliqué une fois précédente, j’ai coutume d’acheter mes jeux entre2 et 5 ans après leur sortie, et/ou en solde. En gros, mon prix pour un jeu que je veux vraiment kawaii uguu desu est de 25€, 10€ pour tous les autres. Et pour Mana Khemia, j’avoue, un CD-R suffit. J’ai donc enfin fait l’acquisition de Halo 3, parce qu’avoir une 360 sans Halo 3, c’est un peu comme une nintendo sans aucun Mario, c’est pas grave, mais un peu bizarre quand même, comme un roux charismatique.

Halo 1 et 2, j’aimais assez (parce que je les avait pas payé, ça aide, merci au mec qui m’a vendu une xbox360 état neuf avec 11 jeu pour « se payé une ps3 »), comme je peux aimer, un jour de grand vent entre mes deux oreilles, un quelconque nanar américain ou un quelconque chauve sauve le monde libre d’un quelconque complot ourdi par de quelconques enturbannés. Ca demande aucun effort, c’est fait pour plaire, et il peut parfois y avoir de bonnes idées. Halo, dans ma tête, c’était une série au scenar un peu bidon mais qui avait le mérite de proposer des phases de jeu assez ouvertes, un gameplay instinctif et un rythme soutenu. Et puis soudain :

Très clairement, cette grosse merde de Halo 3 n’a été pensée que dans n seul et unique but : abonner le maximum d’obèses américains au Xbox Live Gold. Tout est indigent dans la campagne solo : des couloirs, des véhicules ingérables, des kilomètres de scripts, un mixage sonore complètement foireux, une confusion généralisée due à un aliasing so PS2, et j’en passe. L’Histoire est peu immersive au possible (et si t’as pas fait le 1 et le 2, c’est même pas la peine d’espérer y comprendre quoi que ce soit, ni pourquoi un raptor mutant se bat avec toi), mal écrite, mal pensée, avec des phases de Cortanallucinations tellement cliché que sa en devien drole, et si ça se trouve ça s’arrange après, mais honnêtement, au moment ou on se bat contre le crabe géant robot à la con, je me suis dit que j’avais assez perdu de temps comme ça, et que je ferais mieux d’essayer Cthulhu Save The world, vu qu’il était à 2€ et que le titre du jeu les valait bien.

DONC BON.
Mais Reg Totma et Myth 22 trouveront surement un moyen de me dire que ce jeu est formidable, plein de rebondissements et complètement dans l’esprit des premiers, je leur fais pleinement confiance.

Publicités

7 réflexions sur “She has a halo, nanana

    1. Un jour j’expliquerai à qui veut bien l’entendre qu’il y a de la drogue dans les DQ, sinon personne aimerait ça, c’est pas possible qu’autant de millions de personnes aiment un truc aussi nul.

      1. Twilight.
        Final Fantasy « post X ».
        Star Wars
        Sarkozy.

        Que des trucs adorés par des millions de personnes.
        Un bon hipster devrait s’étonner plutôt quand un bon truc est aimé par plus de 1000 personnes dans le monde. :-O

        (Ou alors il y a de la drogue PARTOUT, dans tous les ports sur tous les disques et sur toutes les pages ?)

  1. Je te hais très fort.
    Il y a de cela quelques années je m’étais payé une xbox (une vieille, on est pas chez les gens qui votent sarkozy ici), avec quelques jeux sympas et, dans la foulée, Halo 1 et 2. Ton article m’avait remémoré le faite qu’ils trainaient dans un coin à prendre la poussière. Ni une ni deux, enfin chez mon daron je mets la galette du premier pour voir ce omjeux que tout le monde vantait quand le monde était moins à l’extrême droite.
    J’avoue, j’ai pas trop fait gaffe au moment ou tu parlais de bon gros nanard. Parce que dieu que c’est con. Bon ok, y’a l’IA Spark machin fille de joie qui est marrante, le seul truc qui m’a fait lâcher un sourire même. J’ai pas fini encore, chapitre 8 en une journée, vive les jeux récents. Je dirais même que les scripts me dérangent pas tant que ça.
    Non ce qui me gonfle déjà c’est le coté hard sf totalement passé à la trappe dès le début (lol on annauli sur le Halo sans se prendre de rayon dans la gueule, bien sur les mecs qui l’ont construits sont suffisamment cons pour pas penser à l’équation espace = météorite qui peuvent te le péter en deux minutes). Après, j’avais l’impression de voir du random fps avec cette petite ambiance sf qui te fait tirer sur autre chose que des soldats. Ah ouais, la guerre, toujours la guerre dans le futur du quarante et unième mill…bon pas si loin, mais des extraterrestres voyons, c’est forcément méchant huuurrrr.
    Et y’en a des méchants sur ce gros nanneau, partout, tout le temps.Heureusement qu’on ne se fait pourchasser que par un ou deux vaisseaux dans la scène d’intro, j’aurais eu peur du raz de marée sinon. Bref ils sont partout, avant toi évidemment (notons que les humains sont aussi avant toi, genre même dans le vaisseau Covenant, tu trouves des cadavres alors que personne est passé avant, fin je crois, je vois pas ce qu’ils foutraient dedans).
    Ensuite les fucking couloirs. TOUT LE TEMPS. Environnement ouvert mon cul, ok à pied ouais, sauf qu’a pied c’est un chouilla mal fait pour se le permettre, et en buggy de l’armée américaine, pardon Wartogh, ça redevient des couloirs. Et ces putains de couloirs quand tu passes les canyon, ils en étaient tellement fier qu’ils les ont foutus DEUX FOIS, pour que tu profites bien de ce gris moche et de ses salles carrées et ses couloirs carrés.L’indication est aussi sacrément à chier « Capitaine ! Des connards sont planqués à 14.000km, il faut les débusquer, allez vers random point ! » La en gros tu vas tout droit en dézinguant tout ce qui passe et balançant des grenades plus vite qu’un type qui postillonne, ouf, heureusement que le jeu est en couloir, on arrive au point désigné !
    Je hais les putains de vague de flood qui sont la juste pour faire chier, à te faire des random pièges à la « lol les gros qui explosent te pop dans le dos, bataw » ou le fameux « ahah, tu ne m’avais pas vu planqué derrière mes 15 compagnons avec mon lance roquette qui t’os, sale joueur ».
    Ah ouais, dernier truc immonde, LA PUTAIN DE LAMPE TORCHE. J’avais l’impression de jouer dans une batcave géante en faite, tellement tout est sombre, mais heureusement qu’en 2552 les lampes torches marchent un quart d’heure avant de s’éteindre.
    Après, j’y joue comme un bas du front en fonçant dans le tas comme un zouave, et ça marche pas trop mal. Je meurs un peu, preuve qu’il y a une difficulté quand tu es très con (j’ai testé en étant un minimum intelligent, les ennemis ne sont rien face à mes mad skillz), mais la franchement je suis desu de chez desu.
    Tu ne me plais point jeux vidéo. J’ai vraiment l’impression de jouer à Rambo dans l’espace (le peuple qu’il y a a tuer, sérieux…), là ou le monde entier hurlait de partout « LOLGENIAL ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s