Spider Bagnères-de-Bigorre

AHAHAHAHA ! Vous pensiez vous être débarrassés de moi, hein ? Vous pensiez mal ! Ils ont chercher à m’enterrer, mais j’ai escaladé toutes les fosses sceptiques, rampé dans tous les conduits, même les plus crottés et dégueulasse, et me voilà, jailli tout droit de la fange avec un cocktail de gellules dans une main, et mon distributeur automatique de vérité calibre 45 dans l’autre.

Alors Monsieur Falcam, j’apprends qu’on se vante d’héberger un troll d’extrême droite à poil dru édition limitée classée en voie de disparition à l’Argus sur son nouveau blog après  à peine dix messages ? AHAHAHAHA ! Permettez que jette un coup d’oeil à ses canines ? Ouuuuh, mais c’est qu’elles sont bien crades et affutées…

…Ce qui ne m’empêchera pas de hurler : « ARNAQUE ! ESCROQUERIE ! SUPERCHERIE ! » . « Troll d’extrême droite », hein ?! Et pourquoi pas « athé boudhiste », tant qu’on y est. Depuis quand les trolls ont des convictions ? C’est sorti pendant les soldes ? On parie combien que ce m’sieur Junchiro X est, à l’heure où j’écris ces lignes en train de défendre mordicus la dictature du prolétariat sur le blog de NICOLAS DUPONT-AIGNAN ! Ou le mode de cuisson d’un steak de cheval sur le blog de Kawaïï-chan, 14 ans !

Sans rancune, l’ami, hein. Tu as déjà admis être seul, amer, misanthrope, élitiste, aigri, frustré, coincé du cul, et sociopathe; ce qui nous fait énormément de points communs, AHAHAH ! Le seul et unique problème, vois-tu, c’est qu’on n’éjecte visiblement pas nos excréments dans la même direction.

Un débat sur l’identité nationale…Tellement 2009, mais allons-y, j’ai rien contre le rétro, et je vais le prouver : il était une fois, une demi-douzaines de gros porcs endimanchés qui se tapaient dessus par correspondance, principalement pour savoir qui aurait le droit d’exploiter/piller/saillir qui sur quel lopin de terre, et secondairement pour pouvoir se masturber devant une carte tracée d’une ligne rouge. Et ainsi naquit la France. FIN. Et que vous autres, sales petits ingrats du XXIème siècle ne ratiez plus une seule occasion de célébrer la gloriole de nos saints ancêtres, morts pour la cuisse humide de la nouvelle femme du meunier.

C’aurait changé quoi si on avait laissé ce pauvre Edouard III occuper le trône qui lui était légitimement dû, hein ? De quoi elle s’est mêlée cette connasse de Jeanne D’Arc ? On aurait bouffé moins de camembert et plus de menthe, vraiment, j’adhère ! Eeet ouais, je hais le fromage, je ne porte pas de bérêt, j’emmerde Johnny Hallyday, et je ne préfère même pas vous décrire ce que je fais de Baudelaire. (Indice : ça implique mes fesses). Dois-je en déduire que je suis pas français ? Hmm ?

Dans le mille, Emile, mais il faut dire que la France c’est tout petit :

FRANCE (n.p.f) : Concept parisiano-parisien inventé par des parisiens, pour des parisiens, afin de faciliter les séances d’onanisme cartographique parisiennes, et d’éviter de se faire violenter par les voisins non-parisiens trois fois plus costauds. (cf. PARIS)

La France, c’est Paris. Ca l’est aux yeux du monde entier (« Oh you fwançaise ? J’aimeuh Pawis ! » « PAS MOI, CONNARD ! »), aux yeux des parisiens (« GNEUH ?! TOULOUSE-MOI-PAS-CONNAÎTRE »), et également aux yeux de tous les non-parisiens sauf peut-être ceux issus des régions complètement insignifiantes et sans aucun intérêt, genre Orléans, ou Bourges. Les non-parisiens s’en tamponnent les gonades de ce débat sur l’identité nationale, dont ils ont été allègrement exclus d’ailleurs. Vous croyez qu’à Bayonne, on se sent plus attaché à la Tour Eiffel ou à San Sebastian ? Vous croyez que les Guadeloupéens en ont quoi que ce soit à foutre de « nos ancêtres les Gaulois » ? AHAHAH ! EH ! PARIS ! Ton fromage, tes accordéons, et tes femmes poilues des aisselles, tu peux te les garder ! Laisse-nous les crêpes, les andouilles, et le cassoulet ! UNE nation ?! UNE identité ?! Conseil : allez enseigner le concept à nos amis belges, ça risque d’être rigolo.

Honnêtement, regardez ma tronche, vous croyez sincèrement que j’ai l’air d’un bobo, d’un néo-hippie bavant sur sa carte multicolore de citoyen du monde ? Vous croyez que je suis le genre à souffler sur des pissenlits pour arrêter les chars de l’Armée Rouge ? AHAHAH ! Nan. Mais, eh, m’sieur le patriote, le truc dont tu es si fier, c’est un deux ou trois traits sur une carte. Des terres qui ont changé de main et se sont fait troquer, raser, conquérir à droite à gauche au mépris total de toute notion de rapprochement culturel (cf. Afrique décolonisée). Et tes ancêtres, ils ramassaient du blé et se faisaient taper dessus de temps en temps,  l’échange de Nice et de la Savoie contre un soutien à tel ou tel pistolero ravioli, ça leur est passé comme un courant d’air en dessous des chausses. Alors fous leur un peu la paix, hein ? On les a probablement assez emmerdé comme ça de leur vivant.

Être patriote, c’est juste participer au plus grand concours de grosses bites du Monde. Et se trouver des excuses quand les Camerounais gagnent à la fin.

Publicités

Une réflexion sur “Spider Bagnères-de-Bigorre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s