Quelques considérations sur les DLC de Fallout New Vegas.

Considération N°1 : si ça ne vous intéresse pas et que vous ne voulez pas de spoiler, ou que vous vous en foutez de Fallout New Vegas, prenez la baise extérieure. Sinon, bah vous pouvez écouter des chansons de la fin du monde.

Considération N°2 : Tout le DLC existant sur Terre devrait ressembler, au minimum, au plus mauvais DLC de Fallout New Vegas (gâchis : Honest Hearts).

Considération  N°3 : Néanmoins, bien que chaque DLC soit au minimum pas mal (ils offrent tous plus d’heure de jeu qu’un FPS blockbuster moyen, ils sont tous plutôt bien écrits, et apportent tous un plus par rapport au jeu à la vanille), c’est comme si chacun d’entre eux avait un défaut super chiant, et différent du DLC précédent. Dans l’ordre : Dead Money a un combat final complètement nul (et buggé, mais c’est Fallout, hein, on ne relève même plus), Honest Hearts sous-exploite complètement son personnage principal, Old World Blues est aussi vaste que globalement chiant (VA LA CHERCHE UN TRUC REVIENS REPARS RECHERCHE UN TRUC REPARS REVIENS HURRR) et Lonesome Road est un couloir assez pénible à traverser qui n’a absolument aucun autre intérêt que son écriture géniale.

Considération N°3-bis : Par contre, chacun a un truc complètement immanquable. Dead Money a une ambiance et des personnages extraordinaires (même Elijah, si on oublie le combat final). Honest Hearts est vraiment très beau et apporte des perks de compagnons originaux, Old World Blues est extrêmement drôle (comme j’avais pas ri depuis longtemps dans un jeu vidéo), Lonesome Road présente tout simplement une des confrontations les mieux écrites de toute l’histoire du jeu vidéo.

Considération N°4 : un DLC ne devrait jamais, mais alors jamais être un bout du jeu originel retiré pour faire du fric (SUP EZIO CHAPITRES 11 12 13, SUP COURTIER DE L’OMBRE, PUTAIN). Ici, c’est le cas. Ne pas faire les DLC n’enlève strictement rien au jeu originel, les faire apportent énormément sur le BG des personnages, sur certain points de la trame de fond, voir sur le bestiaire (après tout, on sait tous depuis 15 ans d’ou viennent les supermutants, alors que ces putains de Cazadores, hein ?).

c_est_la_fin_du_monde_demo.mp3

Considération N°5 : Ces DLC, à de très rares passages près (brouillard de Dead Money, Zerg Rush des tunneliers vers la fin de Lonesome Road…), sont trop faciles. Ou plutôt : ils font monter beaucoup trop vite le compteur d’XP. Les faire trop tôt dans le jeu transforme rapidos le joueur en monstre immortel bardé d’armes qui peuvent tuer n’importe qui en dix secondes. C’est limite un peu étrange de défourailler des nids de deathclaw en cinq seconde sans utiliser le VATS.

Considération N°6 : Ce qui fait tenir Fallout, et qui le rend tellement plus intéressant qu’un Eldershit, c’est définitivement son écriture et son univers. Très concrètement, SI FALLOUT EST BIEN, C’EST PARCE QUE CE QU’ON Y FAIT A DE VRAIES CONSEQUENCES SUR L’INTRIGUE -parce que sinon, autant dire qu’il a exactement les mêmes défauts que tout les RPG occidentaux : des Fetch quest, et des promenades-.

Considération N°7 : La variété des possibilités offertes pour finir les DLC est immense. Le travail d’écriture derrière est absolument monumental, encore plus que dans la vanille. Je m’explique. Dans le jeu de base, si 5 fins très différentes étaient offertes, avec moult manières d’y parvenir, globalement, la fin impliquait de faire toujours à peu près la même chose (Nellis, la BoS, etc.). Par contre, certain des DLC de New Vegas proposent des résolutions extrêmement différentes les unes des autres qui leur offriraient presque ce qui est impensable dans plus de 83% du DLC existant sur Terre : de la rejouabilité. C’est surtout particulièrement frappant pour Dead Money et pour Old World Blues. La trame est là, bien présente, mais le DLC de New Vegas arrive à produire ce qu’extrêmement peu de jeux sont parvenus à instiller à un joueur : la sensation de décider de quelque chose.

Considération N°8 : Globalement, les jeux occidentaux se « vantent » d’avoir pour singularité par rapport aux JRPG de proposer des mondes ouverts, une liberté d’action et, si j’ose dire, l’effacement des programmeurs devant les possibilités offertes par l’univers. Mais, de même que le côté plus écrit et plus dirigiste des JRPg se transforme souvent en visite bavarde sur rails emmerdants, le RPG US finit souvent par proposer une expérience abyssale de vide qui se résume à une expérience à la fois interchangeable et clonée d’un joueur à l’autre. Bref, l’illusion peine à prendre, parce que le joueur est mal, voir pas intégré au plan des scénaristes. Fallout New Vegas (contrairement à son médiocre prédécesseur) arrive à faire prendre conscience au joueur qu’il a une place dans le monde, et que cette place peut être au choix petite (finalement, si on choisit le side House/Legion/NCR, on ne reste qu’un courrier, un peu mercenaire) ou grande (le Yes-Man…). Les DLC poussent encore plus loin cette expérience, en offrant une expérience individualisée intense et peu dirigiste (je parle des dialogues et des choix, pas des tunnels…) au joueur.


(ce n’est pas un intrus)

Considération N°9 : La seule vraie question qui demeure (moins maintenant qu’il y a une version ultimate machin, m’enfin…) c’est « suis-je prêt à payer  4×10€ pour du bon DLC, et donc 4-5×4 heures de jeu ? ». Bon, pour ma part je dirais que c’est toujours mieux que payer 800 points microsoft pour qu’Ezio Auditore fasse un tour de deltaplane, mais c’est un vrai enjeu économique, et chasipasquoi, oh et puis merde j’ai plus rien à ajouter sur le DLC de New vegas, si ce n’est que OH PUTAIN C4ETAIT TELLEMENT MIEUX QUE OPERATION ANCHORAGE PUTAIN PUTAIN CUL BITE COUILLE !!!!!!1!!!!111~

Considération Bonus : Patrouiller dans le Mojave ça donne parfois envie qu’ils déclenchent un bel hiver nucléaire.

Publicités

2 réflexions sur “Quelques considérations sur les DLC de Fallout New Vegas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s