Qu’en est-il que je lise ta merde #3 (je crois)

Bilan de lecture récentes.

J’avais jamais rien lu de Gibran (blablabla Bucher etc. me faites pas rigoler, Gibran c’est comme le Rouge et le Noir, tout le monde croit l’avoir lu mais en fait, tout cela n’est qu’un rêve).
Mon Liban est un poème extrêmement actuel (écrit il y a genre 90 ans) et bien torché sur le Liban, il n’y a pas grand chose à dire d’autre, c’est peut-être les 20 minutes les plus intenses que j’ai eu depuis des mois au niveau littéraire. C’est 1001 nuits, c’est pas cher, ça se mange sans pain (libanais).

J’avais envie de lire de la SF classique, populaire et massive. Bon, déjà, j’aime pas trop la Hard Science, mais je suis super open dans ma tête, alors c’est pas vraiment ça qui m’a arrêté, mais plutôt la traduction absolument dantesque de nullité proposée par Bragelonne. Entre les coquilles, les fautes et les calques immondes, j’ai arrêté au bout de 200 pages. J’ai même éclaté de rire dans le train quand un (j’imagine) « You can suck my dick and fuck off » a été traduit par « Tu peux me sucer ma bite et partir ».
Je ne saurais donc jamais ce qui se cache au bout de l’Univers, ce qui est dommage parce que l’ensemble ne manquait pas de peps. Je me spoilerait ça sur Wikipedia quand je serais motivé.

Je m’attendais à des tas de joutes oratoires à propos des Nazis, et j’ai été extrêmement déçevu, voilà juste des dizaines d’années de pleurnicheries entre une midinette pompeuse et un pervers-pépère.
OU SONT MES JOUTES ORATOIRES A PROPOS DE NAZIS ? JE M’EN FOUS DE VOS RANDONNEES DE MERDE EN BAVIERE !

Le Birobidjan : pas le fail le plus grave de l’URSS, mais un des plus rigolos. Dans les années 20-30, pour contrer l’émigration des juifs vers la Palestine, faciliter leur intégration économique et maintenir des intellectuels tièdes à l’écart (et faire peur aux japonais tentés d’entrer en Sibérie), Staline fonde une sorte de Zaïonne au beau milieu de la Sibérie et y envoie péniblement quelques poignées de volontaires juifs pour y travailler la terre. A leur arrivée, il n’ont ni bouffe ni matos, et les terres sont insalubres.
L’expérience tourne assez vite en eau de boudin, et le Birobidjan devient une région peuplée d’une faible minorité de juifs, tournée vers l’industrie des briques et des crayons. En 1991, quasiment tous les juifs encore présent se taillent la malle, et actuellement il resterait environ 10 locuteurs du Yiddish dans l’Oblast.
Merci d’avoir essayé, Staline.

Considérez bien sûr que cet article a été publié hier. Maintenant, la chanson ci-dessous est dans votre tête pour le reste de la journée.

noM82VINHRE

Publicités

3 réflexions sur “Qu’en est-il que je lise ta merde #3 (je crois)

  1. Je viens juste d’attaquer l’Etoile de Pandore, et, as usual, je dois faire fi des fautes d’écriture qui brulent la rétine. Mais en bon lecteur de SF depuis 15 ans, c’est devenu un skill à part. Mais c’est cool, j’aime bien Hamilton perso, et l’Alchimiste du Neutronium c’était fun. Et plein de sexe aussi. Très important ça.

  2. J’aurai aimé avoir ta patience, mais à ma décharge, je suis pas un gros fan de hard-sf. Au moins je peux dire que j’aime pas, j’ai goûté, comme les choux de bruxelles et les nouilles à la canelle.

    1. Ca n’est pas spécialement que la Hard-sf, à par quelque auteurs (genre King, Gaiman, Pratchett…), la plupart ont TOUJOURS des traducs à moitié merdique. Tu prends la Roue du Temps de Jordan, que ce soit chez les anciens Rivage ou chez Fleuve Noir maintenant, c’est toujours à chier (fautes, coquilles, trads à l’arrache, phrases sans aucun sens).
      SE SA LA VIE DE JEEQ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s