Qu’en est-il que j’lise ta merde #8 (probablement 8, j’ai pas envie de vérifier)

Je suis étonnamment dans le rythme depuis quelques temps. A l’exception d’une journée, mais c’était dimanche et je vous emmerde, j’ai réussi à foutre des trucs sur ce blog tous les jours depuis pas loin d’une semaine. Ca serait bête de ralentir maintenant, même si la confession qui va suivre est horrible : ça se fait beaucoup au détriment du temps que je m’accorde habituellement pour les jeux vidéo. Disons que si tu regardes un film par jour et que tu enchaînes avec deux heures pour le chroniquer, le seul temps qui reste est hélas celui ou je suis supposé effectuer du travail salarié, et que je n’en suis pas encore à un stade de désenchantement professionnel ou je m’autoriserait à regarder « Attack of the Schoolgirl Zombie aka Stacy » pendant les heures de bureau.

 

Du coup, j’ai une tonne de petits trucs en attente. Il faut que je check mon steam (LOL LE JEU VIDEO EST MORT) mais je sais que j’ai entres autres des tas de jeux indés qui m’attendent, dont Botanicula et l’extension de The Binding of Isaac. J’y jouerais quand j’aurais trouvé un moyen de me filmer en le faisant, ça fera vlog, et les haineux pourront hainer. Mais je pondrais quand même bientôt un article intitulé « Saints Row 3 : le jeu le moins sexiste de tous les temps ». Mais seulement quand j’aurais fini le jeu avec tous ses DLC.

En attendant, une partie de mon travail étant de lire de la bande dessinée (ne soyez pas jaloux, le reste est consacré à faire des plannings), voilà des commentaires jetés au hasard sur quelques trucs que j’ai lu ces derniers temps, c’est le retour de qu’en est-il que j’lise ta merde. Ca concerne des BD sorties genre en juin-juillet, mais avec la longue traîne, il n’est jamais trop tard pour ne pas acheter tel ou tel truc.

 

Soraya, de Renaud de Heyn

Je n’en ai absolument aucun souvenir. Mais alors absolument aucun. C’est que ça ne devait pas être spécialement mauvais.

 

Burlesque Girrrl, d’Amoretti

Des pin-ups, du rock, des femmes pulpeuses et taouées à poil. D’un côté, je ne vois pas ce que je pourrais détester là-dedans (à part le dessin inégal), mais d’un autre côté, j’commence à trouver que le cabaret burlesque, ça devient un peu le nouveau « j’ai fait une sextape » ou le « j’ai un rabbit dans mon tiroir ». Tout ça est très bien, mais ça devient tellement hypé que bon, le truc devient un peu dilué dans la masse des produits qui surfent dessus. Celui-ci est pas mauvais, pour ceux qui aiment ça.

 

Papa, de Aude Picault

lol je suis Aude Picault comme je suis indé et que je fais des blogs je peux éditer des bd gribouillages autofictionnelles de 15 pages respectez mon autorité lol lol. En fait, je m’en fous, ça m’énerve pas vraiment, c’est juste que cet exercice est -commercialement parlant- un peu vain. C’est pour ça qu’on a inventé les psys et les blogs, non ? Pas besoin de le vendre.

 

Fables scientifiques, de Cunningham

Bon, c’est plus un essai qu’une BD (c’est un « Graphic Essay » ?) qui démonte un paquet de hoax scientifiques et de théories du complot à la con (du genre les américains ont pas marché sur la lune, la mémoire de l’eau etc.) dans une démarche positiviste (complètement à contre courant dans un monde ou le fait de dessiner un saoudien mort il y a 1300 ans fait de vous un « irresponsable »). Le mec assume complètement son côté « pro-science » et explique en postface qu’il veut réinstaurer le débat scientifique (contre la croyance pure et la théorie du complot fondée sur rien) en utilisant des arguments construit. Moi je valide, rien que parce que le mec à une démarche de dialogue et qu’il avance pas masqué.

 

Le jour ou…. par Divers auteurs, chez Futuropolis

25 auteurs hypés à la con genre Bastien Vivès racontent un truc lié à un événement de ces 25 dernières années. Machin lancé avec l’argent de mes impôts pour fêter Radio France, pas pire qu’un autre truc.

 

Lorna, par Brüno

Je me souviens surtout de beaucoup de sexe, de filles-monstres, de trucs relativement dégueux et d’un hommage appuyé (mais épuré) au trip grindhouse/série Z. C’est marrant, parce que j’avais complètement oublié cette BD, et il y a peu, j’ai du me rendre chez mes parents en Lorraine (passionnant, je sais) et j’ai vu un mec la lire à la gare de Metz. A part ça, j’sais même plus si j’avais aimé ou détesté.

 

En Chien, par Madet

Des animaux anthropomorphes qui vivent des aventures sexuelles moches et pas drôle, un peu comme si Trondheim dessinait une BD pour adultes après s’être cogné les mains et la gueule contre des parpaings. Je le recommande pas trop, du coup.

 

Gangs T1, Les Pink Panthers, par kerak et Bartoll ou je sais pas quoi.

De la merde en brique, qui surfe sur la vague des séries genre « 7 barbapapas en lutte contre le diable » et « le casse du casino d’Enghien-les-bains ». Je crois qu’il était question de Serbes qui braquent des trucs à Monaco. J’espère que cette série de BD choppera le Sida et crèvera en contaminant toute cette putain de famille BD ringarde avec sa ligne claire de chiotte, ses dessins qui ressemblent tous à Largo Winch et ses thématiques qui parlent toujours d’avions, de bateaux ou de seconde guerre mondiale.

 

Absolution, Tome 1 de Gave et Viacava

L’Histoire d’un Super-Héros qui pète les plombs et qui se met à jouer à Dexter : au lieu de livrer les Vilains à une justice laxiste et incompétente, il décide de les buter lui même, Fuck Yea America. Dans le genre manifeste pro peine de mort, c’est plutôt haletant. C’est en deux tomes, j’ai assez hâte de voir la chute !

 

Dakota, T1, par le mec qui a fait les Eaux de Mortelune

Aucun souvenir, je crois que c’était une dystopie avec des super-héros. C’était pas bien, mais je sais plus pourquoi.

Voilà voilà… Bah à plus tard, du coup.

Publicités

4 réflexions sur “Qu’en est-il que j’lise ta merde #8 (probablement 8, j’ai pas envie de vérifier)

  1. Merci d’indiquer l’alignement des BD et films décrits sur ce blog. « Gangs » est-il Loyal Mauvais ? « Up in Smoke » Chaotique Neutre ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s