Alors comme ça, c’était le 18 ventôse de la citoyenne, hein ?

J’ai aucun avis sur la journée de la Femme. Je considère que les gens devraient être égaux tout le temps, et que la question de leur genre ne devrait être déterminante que dans une extrême minorité de cas. Si le fait d’avoir que des filles dans les jeux télé une journée par an peut faire se souvenir au beauf lambda qu’il est payé 25% de plus que sa bobonne, c’est bien. Ça me semble juste un peu vain.

J’ai par contre un avis sur le féminisme. J’ai un énorme problème avec le féminisme, et ce pour une raison très précise, qui n’a pas vraiment trait aux féministes, mais bien à la sémantique, que j’appellerai l’axe Mao-Jaurès-Hollande-Hussein. je sais, vous êtes déjà perdu. Laissez moi m’exprimer en une image entièrement composé de bonne foy et de mes compétences certaines dans le MS paint de l’Internets. Vous allez vite comprendre parce que j’ai pas le temps de délayer.

alainsoral
Tu reconnais tout un chacun : un bon point.

 

Mao, Jaurès, Ravachol, Mitterand, le président du PRG (flemme de regarder qui c’est), Philippe Torreton, Fidel Castro, Manuel Valls, Kim-Jong Zero. Ces mecs sont tous de gauche. Ça veut dire que si on les élit avec une majorité parlementaire, ils vont appliquer un programme de gauche.
Et que donc Manuel Valls ou Pol Pot, c’est exactement le même régime.*

Ce qui ne va pas, vous en conviendrez, sans légers problèmes de périmètre de définition. Les torchons et les serviettes sont faits de fibres, autant les mélanger. hey mais quand j’y pense, le pain et les serviettes sont faites de carbone, autant les mélanger aussi. Excusez-moi, mais c’est comme ça qu’on finit par congeler les bébés (qui sont faits de chair, comme les poissons panés).

Quand le débat du féminisme arrive sur la table, je frémis à l’idée de savoir ce que mon interlocuteur mets derrière ce mots. Parle-t-on des suffragiteuses, parle-t-on des pionnières américaines, des courageuses dames qui ont ferraillé pour la pillule, le planning familial et le divorce ? Parle-t-on des Femen ? D’Isabelle Alonso ? Des lobbyistes qui campent sous le bureau de Najat Valaud-bidule ? Des putes syndiquées ?

D’autres l’on fait mieux que moi, alors je ne vais pas m’épuiser à faire un gigantesque catalogue de type « choisis ton camp camaradesse« . Simplement, je refuse de commencer à causer d’un concept qui rassemble des groupes aux idéologies parfois aussi éloignées l’une de l’autre que Eric Besson et Ravachol. On peut faire la même chose à droite. André Malraux = SS, enfin, vous voyez le topo, quoi.

Ça ne veut pas dire que j’ai pas d’avis sur la question, simplement, c’est devenu absurde de parler du mot dans son ensemble sans devoir jongler avec des concepts de plus en plus épars et au liant de moins en moins évident.

Mon avis, c’est que, je le constate tous les jours, le boulot est assez loin d’être terminé en terme d’égalité homme-femme, y compris chez les femmes. Etant membre de diverses minorités et appliquant dans la vie un principe farouche (« JE ME FOUS DE CE QUE TU FAIS, MAIS FOUS-MOI LA PAIX »), je ne peux qu’avoir de la sympathie pour les mouvements, disons, les plus libertaires. Ce que beaucoup de mouvements féministes ne sont pas/plus.

Mais n’oublions pas que cette journée est surtout l’occasion de rappeler que nous sommes tous égaux face à la mort à coup de chansons de bon goût.

* Je sais, si vous êtes un porte-parole de l’UMP, j’enfonce des portes-ouvertes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s