Rosa Parks et l’Autobus enchanté (suite)

EDIT : Il y aura un troisième article, peut-être dans quelques jours, pour parler d’autre chose, à savoir la « communauté gaming » en général, et la « presse jeu-Vidéo » en particulier. Ma haine étant sans bornes pour cette dernière (bien au-delà de la question du sexisme), je pense que ça vaut bien quelques lignes et un propos un peu structuré.

Il y a désormais un troisième article : https://zalifalcam.wordpress.com/2013/03/23/dorito-dentata/ qui essaye de se prendre le problème avec une perspective un peu plus large que la seule question du sexisme.

Je ne suis (plus) habitué à recevoir 1000+ 7000 visites sur mon blog en moins de 24 heures. Fut un temps, je glandais pas grand chose, donc je pouvais écrire de longs articles polémiques sur des trucs.
Quelque chose n’a pas changé : je suis snob et arrogant (et désorganisé). Soit. C’est mon style d’écriture. Les vrais savent que dans la réalité, je suis calin-malin-coquin.
Il y a eu un tas de réactions à ce que j’ai écrit hier en réponse à l’article de Mar_Lard. Pas mal de positives, quelques dubitatives, et un HUE HUE HUE MANSPLANING HUE HUE. (C’est devenu mon nouveau mot préféré). J’ai pas écrit ça pour qu’on soit d’accord avec moi, de toutes façons, mais pour parler de mon malaise vis à vis de cet article (je rappelle que je suis tout à fait d’accord avec le fond de son propos)

Tech Impaired Duck
(mon niveau en technologie, pour ceux qui auraient un doute)

J’ai écrit l’article d’hier, d’une traite, pour répondre à une amie sur Facebook. On était en train de ne pas se comprendre sur le fil ou elle avait relayé l’article de Mar_Lard, et je me disais que j’avais tout intérêt à développer un peu plus (FB n’est pas vraiment propice à ça, et Twitter encore moins). Six heures plus tard, j’accouchais d’un article un peu moche, pas organisé, avec deux polices d’écriture (JE NE SUIS PAS TRES BON AVEC LES BALISES, OK ? #fakegeekboy) mais bon, il avait le mérite d’exprimer assez précisément ce que je pensais.

Il y a un reproche qui m’a été fait, et qui me chiffonne beaucoup. Je pense que je n’ai pas tout à fait exprimé correctement un truc qui en a fait sursauter plus d’un. Sur la fin de mon article, je m’adresse à Mar_Lard en lui disant, en gros, que ce n’est sans doute pas la peine de s’infliger la compagnie d’une bande de connards avec tout le sacerdoce que ça implique. Ce n’est pas vraiment à elle que je parle, même si je suis un monstrueux rejeton du paternalisme blanc cis-hétéro (on a un monstrueux point de désaccord là-dessus, mais je l’ai déjà exprimé). C’est à moi, et à tout le monde, que je parle. On ne parle pas d’une question homme/femme, on parle d’une question connards/non-connards. Plusieurs lecteurs, entres autres sur FB, ont été assez choquée du fait que grosso, ma solution soit « casse-toi ». Le titre de mon article résumait assez bien la chose, de manière provoc (je suis assez content de constater que certains n’ont pas été plus loin, d’ailleurs 😉 )

Ma solution pour combattre le sexisme (en général, pas dans les jeux-vidéo) n’est certainement pas d’abandonner, et de pratiquer un entre-soi autiste loin de tout le merdier sexo-connardifiant. Mais un peu quand même. Quand tu vas sur les forums de JV.com, ou de Gamekult, il se passe plusieurs trucs. D’une, par tes clics, tu files du pognon à un système qui ne fonctionne qu’à l’audience. Si tu veux un max d’info à la même minute que tous les autres veaux, si t’es pas capable de passer par des moyens détournés, si t’es pas capable de prendre un peu de distance par rapport à ta pratique des médias, le système est encouragé dans ses vices. Encore une fois, si demain la mode est aux nains de jardin, ils se mettront à les filmer et à faire des news dessus.
Mais d’autre part, tu sais qu’à peu de chose près, tu rentres dans des communautés non modérées. On ne va pas me faire croire qu’il y a une modération sur JV.Com. Un hurluberlu no-life choisi parce qu’il floode plus ou mieux de :hap: n’est pas un modérateur. C’est un animateur de zoo, au mieux.

Peut-être que Mar_Lard et moi ne serons pas d’accord à ce sujet, mais je crois que certains modèles économiques sont irrémédiablement enkystés dans un processus de survie qui ne peut impliquer aucune forme sérieuse de modération. C’est valable pour les commentaires de site d’actu, les sites politiques, n’importe quoi qui a besoin d’énormément de trafic pour vivre, sans pour autant avoir les moyen de se payer une solide équipe de Community Managers. On peut toujours foutre son armure de Chevalier Blanc/Don Quichotte et foncer dans le tas en hurlant bande de cons. A mon avis, non seulement personne ne sera convaincu par la charge, mais personne n’en souffrira non plus dans le système oppresseur. Parce que le système oppresseur se nourrit de notre capacité à flooder (sauf dans des cas, au final assez rares, de très mauvais buzz). Google s’en fout que le million de visiteurs de trucmuche.com aient posté « tits » en riant comme des bossus. L’important, c’est la bande passante générée.

On est tous conscients de ce système. On choisit ou non de l’entretenir. Il faut, sans relâche, dénoncer les comportements déviants. Mais la meilleure solution pour que Capcom arrête d’organiser une sorte de simili-tournante contre une Pro-gameuse (dont le cas est d’autant plus compliqué que c’est son métier), ça serait encore qu’assez de monde se décide à faire payer par la bande passante et le porte-monnaie la politique de Capcom en la matière. Comme je disais, je ne critique pas les solutions proposées par Mar_Lard. Mais ça ne suffit pas.

Rosa Parks est montée dans un autobus, à la place d’un blanc. On connait tous l’histoire. On est dans le Sud profond, dans les années 50. Quel choix avait donc Rosa Parks ? Rosa Parks ne pouvait pas construire sa propre ligne d’autobus. La différence entre le « sexisme geek » et Rosa Parks, c’est que nous, non seulement « nous » le pouvons, mais « nous » le faisons déjà. Si les forums de JV.com et les sites de jeu en général, si les salons à Babes, si les confs d’éditeurs se prennent de plus en plus de critiques et de buzz négatives, si ces endroits se traînent, y compris au sein des gamers, une réputation sulfureuse, c’est aussi parce que « nous » en sommes déjà partis, pour aller labourer d’autres pâturages. 80% des gens reconnaissent le problème. On n’empêchera jamais les 20% d’enfoirés bruyants de se trouver un terrier pour vomir leur haine, leur aigreur et leur volonté de voir se perpétrer un système ou ils sont à la fois bourreaux et victimes (victimes dans le sens ou ils sont les marionnettes du Grand Capital, pour faire simple et Rouge). Par contre, on a tout intérêt à les faire se sentir seuls. Le boycott n’est pas une arme de lâche, surtout quand on est une majorité à pouvoir vouloir mieux.

Mar_Lard le dit elle-même (en tirant un peu la couverture à elle, peut-être, m’enfin bref), des tas de communautés plus ouvertes et tolérantes se sont montées, avec respect de la netiquette, game studies et toutes ces sortes de choses. Il ne tient qu’à nous de les faire grossir, et de leur donner autant de poids médiatique que les médias morribonds et/ou vérouillés par la com éditeurs. Créons nos propres lignes de Bus, contrairement à Montgomery (ou à toute situation comparable impliquant apartheid ou ségrégation), on a de la place, de l’argent et du temps pour le faire. Et il n’y a aucune raison que notre ligne de bus soit finalement plus petite ou plus miteuse que la leur.

Je détestais le rouquemoutte.

Naif El-Mutawa était agacé par la représentation de l’Islam dans les comics. Il a créé The 99. Des lecteurs (et lectrices, bien entendu) français avaient envie de lire des choses intelligentes sur le jeu vidéo. ils les ont écrites. Je ne dis pas que ces sites et ces exemples constituent l’essentiel de ce qui passe dans les canaux de la bande passante. Mais ça, ça ne tient qu’à nous, à nos modérateurs, à nos chartes, à notre capacité à donner l’exemple, hommes comme femmes, blancs comme noirs jeunes comme vieux.

Et il ne tient qu’à nous d’arrêter de nous précipiter comme des lemmings sur la dernière preview du trailer de Call of Boobs III : America Fuck Yea Edition. Le système tient parce qu’il y a des oppresseurs, mais aussi parce qu’il y a des opprimés. Mais le système est profondément intriqué.

Ça ne règle pas le problème social, parce que le sexisme est partout, parce que l’administration présente un plafond de verre, l’entreprise un plancher collant, certains branches les deux, parce qu’on a tous vu que ces opinions sexistes et rétrogrades étaient encore très présentes dans tous les sujets possibles et imaginables. Mais contrairement à la politique, ou il est assez difficile d’élire « Une Assemblée de Gens Bien » (en dépit des efforts salutaires de Nos Députés et compagnie), nous pouvons « entre geek » produire mieux, et arrêter d’être partie prenante d’un système tribal d’exclusion de l’altérité.

Ce n’est que mon choix, qui ne reflète que mon parcours. Si vous avez compris autre chose, c’est pas grave. Quoi que j’écrive, de toutes façons, vous serez convaincus que j’ai écrit autre chose. Je m’en tape. Puisque nous sommes tous geek, vous et moi savons très bien ce que nous sommes en train de faire.

Someone is WRONG on the Internet.

pour apaiser l’atmosphère, voici un clown.
Publicités

66 réflexions sur “Rosa Parks et l’Autobus enchanté (suite)

  1. Bon, je lis ça après avoir commenté sous le premier article, et sur twitter, et je comprends mieux du coup. Effectivement il y avait une sacré ambiguïté pour moi dans ce premier texte. Je reste quand même persuadé que de déserter certains lieux n’est pas une bonne solution quel que soit le combat idéologique mené. Car dans ce cas on ne lutte pas contre la reproduction des fonctionnements et des héritages. (un peu de Bourdieu tiens)

    J’ai dans mon entourage des ados dont je ne souhaite pas forcément qu’ils restent dans un entre-soi morbide et dont j’espère bien qu’ils vont se confronter régulièrement à des féministes/gauchistes/pirates/ tut ce que tu veux qui leur proposeront plus ou moins gentiment de se confronter à la complexité du monde. parce que ces ados vont devenir adultes, inclus dans le monde du travail donc avec des rapports de soumissions, parents, encadrants … et plus dire sera la chute, et plus nombreuses seront les souffrances en chemin pour eux et pour leur entourages, dans les rôles interchangeables de victimes et bourreaux.

    1. Je pense que l’auteur veut insister sur le fait que nos clics ont une incidence plus importantes qu’on ne veuille le penser. Et ainsi il prône le ‘désertage’ de clics sur les offres et news (copiées/collées/traduites) des grosse prods lourdingues et commerciales afin de ne pas contribuer à leur popularité et survie.

      Mais avant dans l’article il me semble pourtant aussi qu’il prône une autre attitude: la création personnelle (auquel le titre autobus enchanté fait référence) face a la nullité de l’offre avec quelques exemples.

      En définitive, on est bien loin d’une recommandation de fuite ou de passivité

  2. Génie. Trop consensuel et mou à mon goût, mais je suppose que c’est ta façon de te protéger des trolls et de t’assurer que ton message passe. Je peux comprendre. En tout cas, génie. J’ai toujours dit que les bibliothécaires étaient une race supérieure.

  3. Donc en fait, vous êtes passez d’un discours « allez jouer ailleurs » à « allez jouer et créer ailleurs ». Le changement est total, la foule est en délire.

    Sinon je ne vois pas le problème de dénoncer le sexisme dans les médias dominant et de créer par la même occasion d’autres contenu (c’est en fait déjà le cas).

    Au final, c’est quoi votre réel problème ? Que Mar_Lard pointe du doigt la merde dans le milieu geek ? ça fait du mal dedans votre petit cœur plein de petit grain de sucre ?

    1. Si c’est ce que vous avez compris, c’est un peu triste. Vous vous en remettrez.

      Je sais que je devrais pas feed, mais quand même : si votre ambition, c’est d’être le bienvenue au club dans des conventions Capcom de merde et sur des forums d’attardés prépubères, je ne vois pas trop en quoi il y a de quoi avoir envie d’appartenir « au milieu geek ».

      1. C’est très marrant et très révélateur les frontières que vous vous forcez à tracer entre vous (le vrai pur qui n’aime surtout pas les dernières grandes productions sorties sur console) et les autres (les pré-pubères (surement puceau, j’imagine) à la botte du marketing tout pourri de Capcom).

        J’ai une grande nouvelle à vous annoncer : sur Internet, il n’y a pratiquement pas un endroit où une femme qui s’affirme comme telle ne se fera pas renvoyer à son sexe.

        Bienvenu en 2013.

        1. C’est vous qui le dites. « Sur internet », c’est nulle part. La société est sexiste, par les tuyaux. C’est vous qui cherchez absolument à m’enfermer dans un propos que je ne tiens pas. Prout, à la fin.

    2. (et pour répondre plus sérieusement, si vous n’avez pas compris la différence entre « allez » et « allons », alors vous ne comprendrez jamais rien à ce que je veux dire. C’est un peu dommage, mais on est pas obligés de partager notre bonne comprenance de mes propos.)

    3. Le milieu geek je lui pisse à la raie. D’ailleurs je vous met au défi de le définir ce fameux milieu: il regroupe qui? les accros à la japaniaiserie, François Fillon, Hubert Reeves, les apple addicts et je ne sais combien de groupe dont l’association est, à part dans votre esprit tordu, improbable.

      Et ça n’empêche que je trouve la façon de procéder de Mar_lard (généralisation, attaques ad hominem, à prioris divers et variés), gerbante et totalement contre productive pour la lutte contre le sexisme.

      1. En voila des manières…
        Plus sérieusement, un geek c’est un passionné, en général de sciences/techno ce qui mène des univers liés comme la SF et le fantastique. Il aime les univers très construits, immersifs de part leur cohérence ça ouvre la porte au jeux de rôles et de société. Bref c’est a mon avis la base
        En aucun cas, jouer a Call Of Duty 12h par jour, adorer les produits apple ne fait de qui que ce soit un geek.
        Je dirais même le geek n’aime pas apple pour la simple et bonne raison que l’environnement logiciel fermé ne lui permet pas d’expérimenter et faire ce qu’il veut de son système.
        Un geek a une curiosité naturelle, il s’intéresse à beaucoup de choses et apprécie le débat d’idées.
        Bref aucun rapport avec les individus cités par Mar_Lard

      2. Hm, Yohann, calme-toi, respire dans un sac en papier, j’sais pas.
        Math : Ouais bon, une définition par individu, c’est comme l’art ou le rock, quoi.

  4. Je commante pour les deux en même temps, excuse moi de ma faignantise. Une très bonne analyse. Exemples et contre-exemples, calme et posé. On est bien loin de ce qui peut passer pour de « l’hystérie » chez mar_lard. Merci pour cet article 🙂

    1. Même si Mar_Lar pense qu’en tant que blanc, mon penis pose problème, je ne pense pas qu’en tant que femme, son utérus ait quoi que ce soit à voir dans toute cette affaire 😉

      1. Mar_Lard mentionnait le groupe « homme blanc cisgenre hétérosexuel » (et souvent non handicapé, jeune et de classe moyenne) car c’est le groupe dominant dans notre société, celui qui est le plus privilégié. (Et non, « groupe » ne veut pas dire que tous les hommes blancs cisgenres hétérosexuels sont identiques ni des connards). Signaler les privilèges n’est pas une attaque en soi, en tant que femme blanche cisgenre, je suis nettement plus privilégiée qu’une femme noire transexuelle. C’est un fait.

        1. C’est pas le sentiment que j’ai en la lisant, mais vu que des gens interprètent mal mon propre style, ça me viendrait pas à l’esprit de la tacler là dessus, après tout c’est que mon ressenti.

  5. Sauf qu’il n’y a pas une ligne franche tracée dans le sable entre les « connards  » (qu’on laisse entre eux, donc ) et les bons (toi, nous, les gens parfaits, jamais un mots de travers, jamais une facilité). ce que l’article pointe très bien, c’est qu’on est tous sexistes, et qu’on fait tous partie du problème. S’il fait mal au cul tant mieux, ça veut dire qu’on commence à prendre conscience, qu’on comprend qu’on a eu des moments de faiblesse, qu’on a laissé faire, qu’on a fait une blague limite, quo’n a ris à une blague limite…

    Le monde n’est pas fait de « gros connards » et de preu chevaliers. Le monde est constitué de gens qui sont plus ou moins sensibilisés à ces questions, qui sont plus ou moins sexistes.
    Parmi la foule anonyme de commentateurs sexistes sur internet, il n’y a pas que des connards irrécupérables. Il ya sûrement des ados qui ont besoins d’être éduqués, des hommes en cour de divorce difficile, des flemmards intellectuels qui ont besoins qu’on les secoue un peu, des gens qui ont besoin qu’on leur donne les outils pour penser différemment, C’est pourquoi le genre d’article de Mar_lard est une bonne chose.

    Encore une fois le sexisme et la misogynie ne sont pas l’appanage des « autres ». Ils sont partout. Le voir et le reconnaitre est une étape absolument essentielle pour lutter contre. http://www.sinfest.net/archive_page.php?comicID=4051

      1. « Je met sur le même plan mes sentiments personnels et un système global … » Back to square one : what ‘s a privilège ?

        Dans un système patriarcal, les hommes sont considérés comme le référent par défaut, leurs besoins, leurs envies sont donc accommodés en priorité. Le discours féministe consiste a contrer celà en créant un espace ou on s’occupe /discute en priorité des problèmes des femmes. ca ne veut pas dire qu’on ne pense pas que les hommes ont des souçis, des frustrations, mais qu’ils passent en premier le reste du temps, donc là c’est pas le sujet.

        Il est donc malvenu de dire « Et les hommes ? Personne ne s’en occupe ? » Et de comparer les deux. Personne n’a dis que la vie d’un homme n’était qu’une brassée de roses.

        1. Si j’ai laissé cette impression, j’en suis désolé, mais je maintiens qu’on ne peut pas découper le problème en petits carrés et nier sa complexité qui implique tous les maillons de la chaîne. Je suis coupable, mais chaque brique (masculine, féminine) l’est aussi. Les « problèmes des femmes » ne viennent pas que du « male hétéro blanc cynique » comme a l’air de le penser (du moins elle a l’air d’aimer le répéter) Mar_lar.
          Ceci dit on est pas obligé d’être d’accord à ce sujet.

        2. Je visais onetwotwo et pas spécialement toi, ne t’inquiètes pas.
          (Oui, certaines femmes sont complices du sexisme ambiant. A ma connaissance ce n’est pas du tout quelque chose que les féministes nient. Il ya aura toujours des gens pour se faire l’agent de leur propres oppressions )

        3. (Renverse la pyramide
          Lolito-Lolita
          Renverse la pyramide
          Mets la tête en bas
          Mais tu n’seras pas plus libre
          Quand le peuple régneras
          Y aura toujours des Bastilles
          A faire tomber, Lolita)

          😉

  6. « Encore une fois le sexisme et la misogynie ne sont pas l’appanage des « autres ». Ils sont partout. Le voir et le reconnaitre est une étape absolument essentielle pour lutter contre. »

    C’est exactement mon propos. Ce point ne faisant pas débat en ce qui me concerne, j’estime avoir le droit de parler du reste.

  7. J’aime ce blog, je vous lis depuis hier, et je trouve que vous exprimez très bien le ras le bol des gens évolués mis dans le même sac que les ramollis du bulbe.
    Dans certains commentaires, il y a beaucoup de pinaillages concernant un pourcentage infime, qu’on pourrait qualifier de résiduel, de sexisme imputé à l’auteur et plus largement à l’homme évolué.
    La question que je me pose, c’est: a quoi bon pointer du doigt un individu en accords avec vous sur le fond du problème?
    Réponse, je vous aide, à rien. Car cette personne est consciente du problème, elle l’a constaté et fait probablement ce qu’elle peu à son niveau.

    Là ou les avis divergent, c’est sur la manière qu’a Mar_Lard de désigner les gens. Ça ne nous pose pas de problèmes que ces abus soient pointés du doigt dans la presse ou autre(au contraire, si on pouvais assainir les serveurs ça m’irait très bien), mais Mar_Lard a de gros doigts et ça a tendance à pointer beaucoup à coté.
    Moi, administrateur système et réseaux de mon état, moderne dans ses idées(un peu d’enflage de chevilles ça fait pas de mal) et surtout geek revendiqué, je ne souhaite pas être mis dans le même panier que les fruits pourris dont les écrits ont été consigné par Mar_lard.
    Constatez à J+3 de la publication de son article les retombées dans la presses généraliste:
    « Les geeks sont sexistes ». L’amalgame est fait, et le quidam ne lira que cet article de 30 lignes dans 20 minutes rédigé à la va vite par un pigiste sous payé qui ne va certainement pas aller chercher bien loin.
    Il ne cherchera pas bien loin car:
    A) Il n’a pas le temps, il a d’autres articles à pisser
    B) Si il essayait de faire un vrai article avec une recherche objective, sa rédaction lui signifierait que « c’est trop long a lire et que les gens zappent parce que ça ne les intéressent pas de lire un dossier sur un univers dont ils ne font pas partie »

    Remarquez, ça nous change, il n’y a pas si longtemps les jeux video provoquaient des massacres dans les écoles…

    1. On fait des articles sur le sexisme dans l’embauche. Ca ne veut pas dire que tous les patrons sotn sexistes. On fait des articles sur le sexisme dans la publicité. Ca ne veut pas dire que tous les publicitaires et leurs créations sont sexistes.

      Ya pas de raison ne faire une exception et de planquer le sexisme dans la culture gamer / internet et plus largement « geek ». Même si je suis d’accords que c’est flou comme catégorie. Si les gens fermés d’esprit veulent résumer ça à « les geeks sont TOUS sexistes et PLUS que les reste du monde » bah c’est qu’ils avaient déjà très envie de le penser avant et qu’on peut rien pour eux. Et aussi qu’ils n’ont guère de notion de féminisme à la base.

      En tant que « geek » (impliqué dans ce type de sous-culture, membre de communautés en ligne) quand j’ai vu l’article partagé par quelqu’un dont je craignais qu’il n’ait ce genre d’a-priori, j’ai grimacé. Mais par la suite des gens très « geek » (faute d’un meilleur terme) ont partagé et donné leur bénédiction à l’article, et il déclenche des débats intéressants.

      1. C’est assez difficile, en fait, d’exprimer le point de vue du « ventre mou » des gens (masculins, féminins) qui se sentent mis en cause par le ton employé par Mar_Lar en étant d’accord sur le fond. Comme je ne la connais pas, je ne peux pas en parler avec elle (elle a autre chose à foutre, j’imagine !)…
        J’ai vu mes articles être repris par des connards notoires pour justifier leurs crasses. Je sais que c’est le risque, mais il faut que Mar_Lar (enfin, pas qu’elle et moi, tout le monde) ait conscience que quoi qu’on dise, ça va être « utilisé contre nous ». Après, bon, c’est pas grave. Ca rejoint un peu mon propos : le mec qui choisit 20 minutes pour s’informer, déjà, il lui manque la notion élémentaire de comment fonctionne un système capitaliste décadent 😉

        1. @zalifalcam:
          Le truc c’est que j’ai pas cité 20 minutes à la légère.
          Étant admin réseau, j’ai vue sur les chiffes de consultation des différents sites consultés par mes collègues de travail. Ce site arrive bien loin devant n’importe quel autre site d’information. Pourquoi? Les articles sont courts et selon les gens « vont a l’essentiel » (moi je dirais font des raccourcis rapides). C’est facile a consulter en 3 minutes sans se faire gauler par le/la supérieur hiérarchique. 20 Minutes en joue.
          D’ailleurs quand on voit les commentaire sur ce site, on a peu ou prou le même type de propos abjectes que ceux cités par Mar_Lard mais étendus à l’ensemble du spectre de l’information.
          Ça m’incite à penser que s’il y a des connards(et il y en a) chez les « geeks »(ce terme a perdu son sens a mon grand désarroi) et les gamers, on a certainement pas le monopole.

          Si des cons ont repris tes articles, c’est qu’il n’ont pas la capacité à les intégrer et donc, leurs comportement et la connerie qu’ils répandent ne sont pas étonnant.

          @Hello:
          Ce que je dis c’est que la déformation de son article après digestion par quelques medias généralistes, aurait été moins violente si elle même avait su être plus précise. Et c’est en cela qu’elle est, entre autre mais principalement, critiquable.
          Ai-je demandé une exception? Je ne pense pas non, j’ai juste dit qu’en visant trop large elle fait des dégâts collatéraux.
          Ça a un effet contre productif car j’aime pas bien soutenir les prêcheurs de discours amalgamés et ça nuit fortement à sa crédibilité.
          J’ai regardé les partages sur les mûrs des gens qui y laissent un accès (en général pas à la pointe sur la culture geek), ça ne laissait aucun doute sur la perception de cet article par les gens ne connaissant pas cet univers. Ça volait très bas même (niveau 20 minutes).
          J’appelle pas vraiment ça faire bouger les choses…
          Pour être moi même militant(logiciel libre, écologie) je peux avancer sans trop me planter qu’on peut avoir un engagement fort et légitime mais être un mauvais activiste.
          C’est le cas de Mar_Lard à mon avis.

  8. Salut Zalifalcam, juste un mot pour te dire que j’étais entièrement d’accord avec toi sur le fond ! Effectivement, sur la forme du premier article il y a des maladresses, comme dans l’article de Mar_Lard (j’y reviendrais après).

    En fait j’ai posté la même chose que toi en commentaire de l’article de Mar_Lard (et d’habitude je ne commente jamais, mais là ça me paraissait important) : j’ai un vrai problème pour savoir à qui s’adresse réellement l’article de Mar_Lard, c’est à mon sens le principal problème. Selon moi elle ne prêchera que des convaincus, en raison de la forme qu’elle a adoptée et du flou théorique qu’elle a installé, qui n’aide pas à une réflexion réellement poussée sur les sujets qui sont, pourtant, graves et réels.
    Or, prêcher des convaincus : c’est cool mais ça fait pas des masses avancer les choses. Je vois tous mes amis qui repostent ce truc, des mecs surtout, qui ont été un peu culpabilisés par le truc, je le sens bien. Mais ces mecs de base étaient déjà des mecs très sains qui font la vaisselle la cuisine et ne sont pas du tout des machos pour deux sous et n’avaient pas besoin d’être convaincus.
    J’avais d’ailleurs dit dans un commentaire que le problème c’est que l’article glisse et dérape : au lieu de créer une réelle éthique de responsabilité de chacun, basée sur une analyse approfondie des faits (c’est vraiment super de collecter toutes ces données, maintenant il faudrait en fait les analyser plus précisément, les trier, et les hiérarchiser pour qu’elles soient viables), elle bascule dans la culpabilité de l’autre avec sa rhétorique trop dans l’affect et l’attaque et la souffrance/pas assez dans l’analyse. D’ailleurs, le fait que tout le monde parle généralement de « preuves » du sexisme, « preuves de culpabilité » en somme (indiscutables parce qu’elles sont moches), et non pas comme de « faits » à analyser, est bien révélateur de cette rhétorique de « culpabilité ».

    Et puis oui, il faut savoir ce que l’on fait, de ces cons effectivement, ce à quoi m’a fait réfléchir ton article : tu proposes de les ignorer le plus souvent possible (et je suis pas loin d’être d’accord avec toi), les autres s’insurgent vis-à-vis de cette attitude de retrait et brandissent l’attitude de Mar_Lard comme modèle. Or, au final, en lisant Mar_Lard, on a plus l’impression qu’elle veut surtout lyncher ces cons comme elle a pu se faire lyncher : le catalogue d’exemples sans réelle analyse approfondie (sur le pourquoi comment des choses qui ont fait qu’on arrive à ce dégueulis d’horreurs) ne peut que faire penser à cela. Car bon, sortir des mots étiquette genre « patriarcat », « sexisme », « culture du viol », d’une part il faudrait faire un vrai travail de fond pour savoir de quoi on parle exactement, et surtout faire un effort de pédagogie là-dessus si on veut vraiment s’adresser à « toi le geek, derrière ton écran, qui te tait trop souvent » (trop souvent parce qu’il ne sait pas trop comment penser le truc en fait, parce qu’on ne l’a pas forcément initié à ces concepts-là).
    Agir dans une logique de simple opposition, c’est la meilleure manière d’entretenir les cons, qui ne comprendront rien à ce qu’on leur raconte et qui resteront confortés dans l’idée que ces nénettes, elles se plaignent vraiment pour rien et feraient mieux de cirer le parquet dans un costume de soubrette ; si on était franchement sincères et humanistes sur la question, il vaudrait bien mieux essayer de les éduquer, de les amener à penser autrement, par la discussion et par la volonté d’essayer de comprendre les ressorts en jeu derrière toute cette haine – mais là, personne ne semble vraiment prêt à y aller (à part Usul peut-être).

    Bref, j’arrête là mon roman. 🙂 Contente d’avoir découvert ton blog en tout cas, ça me renoue avec ce média-là aussi tiens, que j’avais un peu délaissé.

  9. Ah oui non j’étais pas revenue aux problèmes de forme de ton article (je fais vite ^^) : bon après, tu n’as clairement pas les mêmes visées que Mar_Lard, mais effectivement plus la forme est peu rigoureuse, moins elle risque de convaincre au-delà de son spectre. C’est ce qui s’est passé avec ton article 1 : le style brouillon c’est cool et tout, mais dans un débat d’idées, on voit que ça crée beaucoup de malentendus et de problèmes très vite. Et on voit que ton article 2, plus clair et mieux structuré, a pu parler à un peu plus de monde… Comme quoi la forme est décisive.

    1. Le premier article bien que peu structuré, rentre plus dans les idées à mon sens que celui de Mar_Lard qui se focalise sur une accumulation de pièces à conviction.
      Pour reprendre le jargon juridique, j’aurais tendance à dire que le juge Mar_Lard condamne tous le monde sans vrai procès, juste parce qu’elle a des preuves du méfait.
      :happy de sa métaphore:

      1. En un sens il rentre un peu plus dans les idées, mais sa forme nuit pas mal à la bonne transmission de ces idées je dirais, si on devait purement critiquer la forme. J’imagine que le ton de Zali, qui se veut sympa / décontracté / relax dans le 1er article, peut cependant effectivement avoir l’air condescendant dans la mesure où Mar_Lard, elle, a un ton bien plus vindicatif et se prend beaucoup plus au sérieux. Du coup, du fait de la différence de ton (avec en plus l’idée d’une adresse directe : on passe de l’exposé de Mar_Lard qui se veut plus « global », à la réponse de Zali qui se veut très – trop – individuelle, directement adressée à l’auteur – même si c’est de la rhétorique, je pense que c’est maladroit en fait), je pense que toute personne « pro Mar_Lard » pourra pas vraiment comprendre le premier article comme il faut (et ne prêcher les gens qui sont déjà convaincus, comme toi et moi, ou qui n’avaient pas trop d’opinion et qui seront séduits par les images marrantes). Mais sinon on est d’accord, chuis d’accord, au moins Zali présente un peu plus les racines des différentes maladies résumées sous un seul nom par Mar_Lard.

        1. « peut cependant effectivement avoir l’air condescendant dans la mesure où Mar_Lard, elle, a un ton bien plus vindicatif et se prend beaucoup plus au sérieux. »

          Je ne nie pas une certaine condescendance, hein, mais c’est pas réservé à Mar_Lar, ou aux filles, ou au geek. C’est mon style d’écriture, je blogue depuis 2003, je l’ai pas attendue pour être snob 😀

        2. Du coup, question cruciale : est-ce que le snobisme est un patriarcat ? Les snobs sont-ils tous des mansplaners ? hihihi.

        3. Eh dis, tant que je te tiens, j’ai une question totalement hors-sujet que je sais pas où poser ailleurs vu qu’il est hors de question que je le fasse par Facebook : je sais que tu passais sur UF, passes-tu sur Acrimonie ?

        4. Heu… Uf j’y vais plus trop, vu qu’il y a plus grand chose à y voir à part des conspirationnistes puceaux qui disent « nègre » tous les deux mots en se marrant comme des bossus. Acrimonie, en fait, je connais même pas. Je vais un peu sur 4 chan, quand je cherche des images rigolotes ou des torrents de nanars.

        5. UF, ça fait quelques temps que c’est encore pire que ce que tu décris, puisque plus personne ne se marre. « E pur si muove ! » Pathétique.
          Acrimonie point com a démarré il y a un an, fort de ce constat. On a un héritage UFien assumé mais on essaye de faire quelque chose de bien, bonne ambiance, OC-enabled et ouvert aux newfags (sous condition de bonne orthographe). Ça marche pas si mal, étonnamment. Viens faire un tour à l’occasion, ta qualiter sera appréciée.

          Salut lapin.

        6. Boh écoute, si a un moment donné j’sais pas quoi faire de mes soirées, ce qui arrive pas si souvent, je jetterai un oeil. Tant que tout OC n’est pas sanctionné d’un « Super merci OP sage lolilol » et qu’il y a une vague filiation « ta-gueule-moutesque », ça peut me parler.

  10. Il y a mine de rien une condescendance aussi chez Mar_Lard, quelque chose de culpabilisant.
    Quand je lis entre les lignes, je ne peux m’empêcher d’avoir une certaine honte alors que personnellement ce genre de comportement est aux antipodes de ce que je suis.
    Comme du le dis, de son coté elle ne prêche aussi que des convaincu. Cet effet de honte, il va avoir un impact différent selon les personnalités.
    Moi, ça me bloque, j’ai beau être d’accords sur le fond, je courbe pas l’échine à partir du moment ou ça crie plus fort d’un coté.

    1. Mais personne te demande de « courber l’échine ». Rien que l’expression est quand même hype révélatrice.
      Si, face à un situation que tu reconnais injuste, (et donc parviens à te sentir concerné, c’est ça se sentiment désagréable) tu décide de mettre ton égo froissé et tes sentiments au même niveau qu’e la cause en question, désolée, mais tu jette le bébé avec l’eau du bain. Ça resemble fort à un mécanisme de défense pour éviter de se remettre en question, tout ça.

      (Oui, être un mec non-sexiste, c’est pas un truc qui tombe tout cuit dans le bec. Ca demande un petit effort sur soi. Comme la plus part des choses bien dans la vie.)

      1. Bien écoutez, je me suis senti montré du doigt par son article sans pour autant me reconnaître.
        Si je me sens concerné c’est parce que des gens gravitant proche de mon univers sont des con et que tous l’univers prend pour son grade.
        N’avez vous jamais été accusé a tord? C’est exactement le même sentiment. Être mis dans le même panier que la fange, ça m’agace assez.
        Alors si sur le fond, je suis d’accord(certaines personnes de ces univers sont des chien galeux, il faut que ça cesse), aux vues de ses méthodes employées pour désigner les quadrupèdes en question j’ai pas envie de la remercier.
        On s’improvise pas sociologue, on ne colle pas une étiquette aux gens et leurs univers sous prétexte qu’il s’y cache une minorité de pestiférés.

        « Si, face à un situation que tu reconnais injuste, (et donc parviens à te sentir concerné, c’est ça se sentiment désagréable) tu décide de mettre ton égo froissé et tes sentiments au même niveau qu’e la cause en question, désolée, mais tu jette le bébé avec l’eau du bain. Ça resemble fort à un mécanisme de défense pour éviter de se remettre en question, tout ça. »
        Encore une fois je ne remet pas la cause en question, mais je ne compte pas minorer ce que je suis.
        Les grande causes sont portées par des petites personnes. Je suis activiste dans l’âme, cette personne de part ses méthode ne me donne pas envie de partager un combat avec elle.
        Je suis pas pour dynamiter un hôpital avec tous les patients dedans parce qu’un criminel s’y cache.
        Étant donné mon boulot la remise en question est quotidienne, tout change tellement vite que ce qui était vrai lundi ne l’est plus mardi, je ne pense pas que ce soit un problème.

        Et comme je ne me suis pas permis de vous tutoyer, j’aimerais que vous en fassiez autant.

        1. Qui parle de dynamiter un hôpital ? Qui parle de criminel ? Le sens de la mesure vous connaissez ?

          On peut faire des articles sur les discriminations à l’embauche sans stigmatiser tous les recruteurs, et des articles sur le sexisme dans la pub sans inviter à plastiquer toutes les agences de com’.

          Ce que Mar_lard dit:

          « Il y a des faits sexistes. Une minorité est absolument infâme et une majorité cautionne en ne s’élevant jamais contre. Le seul moyen pour que ça recule c’est que de plus en plus de gens de la majorité prennent le réflexe de ne plus rester les bras ballants, comme l’ont fait (ci-joint un ou deux exemples de modéros qui ont tenté d’agir de manière drastique) »

          Ce que les gens veulent comprendre:

           » PUTAINS MAIS LES MECS VOUS ÊTES TOUS DES PORCS MISOGYNES GO SUICIDE LOL »

          Du coup, leur réaction c’est

          « Oh, là la feministe elle m’a mal parlé, son article c’est un gros echec »

          (Ceci est une exagération comique des réactions générales, ne bondissez pas en disant que je déforme vos propos en particulier)

          Complément:
          (L’énumération un peu fastidieuse de « hauts faits » n’est pas gratuite: le but est que les gens apprennent à repérer les diverses formes du sexisme ordinaire, parce que si on est pas sensibilisé on risque de continuer de trouver ça « normal ». L’accumulation permet de mettre en évidence le caractère récurrent de ce genre de comportement et il ya des statistiques pour compléter les anecdotes.

          Néanmoins il ya suffisamment de contre-exemples dans son article pour montrer que certaines personnes ne l’ont pas attendu pour s’élever contre. Par exemple le modérateur du stream qui reprend Aris machin et lui demande si, peut-être, ça serait possible qu’ il mette la pédale douce sur le harcèlement sexuel, éventuellement.

          Néanmoins les « convertis » sont encore trop peu nombreux et ne peuvent pas être partout. Et tout seul c’est pas evident de désencastrer certaines personnes de leurs habitudes merdiques. (Sur l’internet anglophone, on a tôt fait de les appeler les « White Knights » pour les décrédibiliser) D’ou la nécessité d’un dialogue autour de la question.

          PS: (Sur internet, les interactions sont volontiers informelles. je ne vous ai pas tutoyé dans le but de vous offenser)

      2. En fait, ce qui est assez ironique, c’est que ce que tu dis :

        « Si, face à un situation que tu reconnais injuste, (et donc parviens à te sentir concerné, c’est ça se sentiment désagréable) tu décide de mettre ton égo froissé et tes sentiments au même niveau qu’e la cause en question, désolée, mais tu jette le bébé avec l’eau du bain. Ça resemble fort à un mécanisme de défense pour éviter de se remettre en question, tout ça. »

        Finalement Mar_Lard, même si ce n’était pas son intention, finit par avoir l’air de verser dans ce comportement-là aussi : en tout cas elle sonnera ainsi pour tous ses détracteurs, car il manque encore l’effort d’analyse et de pédagogie nécessaires sur les questions de fond, pour être entendus de ceux qui devraient vraiment l’être.
        Je dis pas ça par mansplaning, au fait, le journalisme actuel manque à 99% d’analyse de fonds aussi par exemple, mecs et filles, je constate un appauvrissement général de la pensée et un manque de rigueur dans la manière de communiquer ses idées aux autres, qui aggravent les malentendus de communication. Quand on se plaint de la méthode, ce n’est pas par patriarcat ou je ne sais quoi : c’est parce que la cause est justement suffisamment importante pour qu’on exige qu’elle soit portée de la manière la plus efficace et la plus durable possible. Il y a tellement de malentendus autour du féminisme et des luttes contre ces stéréotypes qui marquent nos inconscients collectifs qu’on peut tout simplement pas se contenter d’un « tant que ça fait du bruit, c’est cool ». L’inconscient collectif ne peut être changé que si un message extrêmement clair, précis, et approfondi est transmis, pas autrement. C’est simplement une exigence de qualité et de rigueur de pensée, selon moi.

        (J’espère que c’était pas pour moi, le truc des femmes non sexistes : franchement, c’est très mal me connaître. 🙂
        Ayant pour maître mot de me considérer comme étant un individu avant tout, dont le genre n’est qu’une composante parmi tant d’autres.)

        1. « Qui parle de dynamiter un hôpital ? Qui parle de criminel ? Le sens de la mesure vous connaissez ?  »
          C’est une image…L’idée, c’est qu’en visant aussi large, elle risque pas vraiment de louper les brebis galeuses, mais qu’a coté ça éclabousse un peu trop. Encore une fois regardez les partages de l’article sur les réseaux sociaux et comme il est présenté.
          Pensez vous sincèrement que tous les gens vont lire?
          Quand ça ne les concerne pas les gens lisent le titre, la façon dont leur ami présente l’article et dans leurs petites têtes l’idée est faite. Pareil dans la presse réputée plus sérieuse.

          Alors oui, elle parle mal, elle argumente mal(et peu surtout), elle cible mal.
          A part un « best of » glané dans des endroits connu pour être les plus sordides du net, le contenu est très léger. Des cons y’en a partout, et quand on les cherche on les trouve et on en a pour son argent.

          A un moment, si je me sens blessé, il faudrait peut être penser a autre chose que les sempiternels « mansplaining » et autres « c’est que t’as quelque chose à te reprocher ». Je n’ai pas attendu Mar-Lard pour être sensible au problème, j’ai été élevé dans le respect de l’humain,de la nature et du monde qui m’entoure.
          Comme je le disais précédemment, je me suis investi sur le plan du militantisme jusqu’à être salarié d’une association. Je vivais et travaillais au jour le jour avec des féministes, des gay, des lesbiennes qui m’ont embarqués en soirée avec eux des fois après le boulot. Si j’avais eu un problème de respect vis a vis de tous ces gens si différents, je m’en serais rendu compte non?
          C’est navrant de toujours finir par lire ça parce que je trouve que Mar_Lard ne sait pas écrire.
          Les actes de modération que vous citez, j’en ai facile une centaine à mon actif(modération de chan IRC, ça brasse bien) et pour rien au monde je ne souhaiterais qu’ils soient cité par Mar_Lard car cette personne a des méthodes qui ne sont pas honnêtes à mes yeux.

          Si les convertis sont si rares, c’est parce que quand on atteint l’age de prendre conscience du problème, le sexisme est déjà bien immiscé dans le fonctionnement social. Dur d’en revenir. L’éducation, le respect c’est au parents de l’apporter.

        2. Je pense pas que l’article de Mar-Lard soit parfait. Mais j’ai encore jamais vu un seul article féministe dont on n’ai pas critiqué la méthode, la forme, le ton, la pertinence. Et pourtant j’en lis beaucoup. Ca fait même parti de la doxa des arguments anti-féministes.

          Dans le cas d’un article de 130000 signes, qui représente quand même une masse de travail considérable en terme de recherche, des tri des exemples (si vous regardez son tumblr, il est clair qu’elle avait beaucoup de munitions), de traduction… c’est un peu facile de mettre de petits problèmes de forme au même niveau que le fond. C’est un peu facile de dire « Je suis simplement plus exigent que ça »

        3. A propos de ce que les gens retiennent de l’article Je vais me requoter »

          Si les gens fermés d’esprit veulent résumer ça à « les geeks sont TOUS sexistes et PLUS que les reste du monde » bah c’est qu’ils avaient déjà très envie de le penser avant et qu’on peut rien pour eux. Et aussi qu’ils n’ont guère de notion de féminisme à la base.

          (Honnêtement, je ne vois pas l’intérêt de me raconter votre expérience si c’est juste pour vous justifier et expliquer que vous n’êtes absolument pas touché par le sexisme. Je suis sûre que vous comprenez pourquoi. je vous demande pas de vous justifier sur ce que vous êtes. C’est pas du tout le sujet.)

        4. « Je pense pas que l’article de Mar-Lard soit parfait. Mais j’ai encore jamais vu un seul article féministe dont on n’ai pas critiqué la méthode, la forme, le ton, la pertinence. Et pourtant j’en lis beaucoup. Ca fait même parti de la doxa des arguments anti-féministes. »

          Personnellement je trouve systématiquement les siens mauvais. Si c’est beaucoup de travail, dommage, mais c’est comme ça. Pour les publications, je passe de temps en temps sur osez les féminisme et quelques autres blog et c’est variable mais dans la moyenne de ce que l’on trouve sur les blogs en général.
          « C’est un peu facile » n’est pas recevable, quand on traite des sujets aussi graves et que l’on se pointe en porte étendard de l’antisexisme du monde videoludique, c’est pas une mince affaire et il faut en avoir sous le pied. Elle a pas le niveau, je ne l’ai pas plus, mais je ne cherche pas à faire de l’information.

          « Si les gens fermés d’esprit veulent résumer ça à « les geeks sont TOUS sexistes et PLUS que les reste du monde » bah c’est qu’ils avaient déjà très envie de le penser avant et qu’on peut rien pour eux. Et aussi qu’ils n’ont guère de notion de féminisme à la base. »

          Vous souhaitez instruire les cons sans leur apprendre les nuances?
          Soit on utilise des mots pour désigner un ensemble précis, et je n’y voit aucun problème les cons sauront de quoi on parle, soit on utilise un truc bien vague et là le con il est perdu et il englobe tout. La presse fonctionne comme ça et surtout les réseaux sociaux et ils ont bien plus de poids que le mouvement féministe actuellement.
          Mais a mon avis, quand on parle d’un tel problème on essaye de mettre en évidence la répartition par age des auteurs ces actes, leurs milieu social, leur éducation et celle de leur entourage. Bref on fait une étude avec des données chiffrées. En temps que geek, je préfère une bonne base de donnée bourrée de chiffres divers et variés que je peux croiser à un mauvais discours.

          Je me sens obligé de me justifier car vous dites ce genre de choses:

           » Ça resemble fort à un mécanisme de défense pour éviter de se remettre en question, tout ça.
          (Oui, être un mec non-sexiste, c’est pas un truc qui tombe tout cuit dans le bec. Ça demande un petit effort sur soi. Comme la plus part des choses bien dans la vie.) »

          Ce qui ressemble fort a une remise en question de la nature réelle de mes intentions. Alors j’évoque un vécu d’une vie que j’adorais fait d’expériences humaines quotidiennes. Libre à vous de continuer à douter, mais cela sera peut être plus clair pour les autres lecteurs.

        5. Moi j’ai déjà lu plein d’articles sur le féminisme ou j’avais rien à dire de négatif…. Après, ce que je pense du féminisme, c’est que c’est une étiquette sous laquelle on range, et se rangent des gens extrêmement différents, avec des fois même pas un terreau commun. (j’ai précisé ma pensée en terme assez foutoir/mal rédigé ici : https://zalifalcam.wordpress.com/2013/03/08/alors-comme-ca-cetait-le-18-ventose-de-la-citoyenne-hein/)
          Nb : il ne faut pas comprendre que j’ai un vrai problème de fond avec le féminisme, bien au contraire. J’en ai pas, mais disons que c’est une chapelle ou y’a un tas de religions, et qui tirent pas tous dans le même sens.

  11. Franchement ce billet n’efface pas le précédent. Vous accusez Mar_Lard de manque de rigueur scientifique en parlant d’une communauté ou d’un groupe social qui selon vous n’existe pas (notez que vous n’avancez pas non plus d’arguments ou références scientifiques … Sic pour un bibliothécaire). Et vous avez intitulé votre billet « tu devrais peut-être juste changer d’amis, non ? ». Ça en dit long sur votre recul sur le sujet.

    Il y a sûrement beaucoup de choses à critiquer dans l’article de Mar_Lard. Vous en soutrouvécertains et au fond ce qui semble vous gêner est qu’il se place plus dans une démarche féministe à l’Américaine qui a tendance à exclure les hommes de son combat. En tout cas c’est ce qui ressort de votre billet où l’on sent comme d’autres l’ont pointé que votre orgueil de bibliothécaire-féministe-bi-et-marié-qui-lutte-tous-jours-contre-les-discriminations a été blessé.
    Bref je trouve que ça manque de recul et si j’ai trouvé votre billet c’est via d’autres billets bien plus stupides. J’espère que ça vous fera vous poser des questions.

    1. Mon orgueuil va très bien, j’exprimai juste, à chaud (et il y a 9 mois…) un point de vue à chaud (idée stupide sur Internet) sur son article.
      Ayant moi-même trouvé mon papier confus et pas génial, j’ai écrit les deux autres dans la foulée.

      J’aurais été un vilain malhonnête, j’aurais supprimé celui-ci et laissé les deux autres. Ceci dit, je trouve que le cheminement de ma pensée est plus intéressant comme ça.

      (sinon, c’est « dur d’être aimé par des cons », mais je me fous un peu de comment les gens arrivent sur ce blog).

      Sinon, à propos de Mar_Lard, ni elle ni moi ne sommes des « scientifiques », du coup, ni elle ni moi n’avons de « rigueur scientifique ». C’est pas vraiment un problème, donc.

      Bonne année 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s