Confession Nocturne Taoïste

Nous sommes entrés dans l’âge de l’ignorance, disent les pessimistes (la théorie qui veut qu’à l’ère d’Internet, une information n’a besoin que d’être relayée pour devenir vraie).

Il n’y a pas plus de cons qu’avant, ils font juste plus de bruit, disent les optimistes.

Peu importe la moitié du verre qui est pleine, le fait est que les réseaux sociaux, qui se sont généralisés, ont favorisé un certain pourrissement du débat en quelques années.

On est passé d’une société de l’information ou le Troll était une désagréable exception à une société ou le Troll est le moyen d’expression naturel. Quel que soit le sujet, s’il est mené publiquement (aka dans ton journal Facebook ouvert aux quatre vents, par exemple), tu peux être absolument certain que toutes les raclures du monde vont donner leur avis (et te menacer, au besoin).

Quel que soit le sujet.

Alors voilà, je me suis rédigé, à ma propre intention et en me basant sur diverses expériences de l’année 2013, un guide pour ne pas devenir fou sur Internet à l’âge idiocratique.

 

1 MERCI DE NE PAS REPONDRE A CETTE PERSONNE MANIFESTEMENT STUPIDE.

Le temps est précieux. L’utiliser à pisser dans une rivière de merde n’est pas une preuve d’intelligence. Aller sur un forum de débiles pour leur dire qu’ils sont débiles ne les rendra pas intelligent. Eventuellement, ça me rendra plus bête.

C’est le commandement principal. L’évolution majeure du web a été de nous mettre spontanément et contre notre gré avec tout un tas de gens complètement cons. Mais ce n’est pas encore obligatoire de leur parler.

En fait, il faut tout faire pour ne pas leur parler. Ils donnent une image complètement déformée de la réalité, ils sont chronophages, indécrotables, nombreux, et ne méritent aucune considération.

2 OUI, IL Y A DES SUJETS PLUS IMPORTANTS QUE TA PETITION SUR LES BEBE CHATS OU JE SAIS PAS QUOI

Mais non, je ne vais pas (plus) te le faire remarquer. Ca ne sert à rien, si tu en es là, ce n’est pas à moi de faire ça.

De toutes façons, je ne sais pas trop comment calmer une foule en colère armée en permanence de fourches et de torches prête à se mobiliser pour absolument tout et n’importe quoi tant que c’est illustré par une vidéo choquante ou une BD rigolote.

Tes centres d’intérêts ne me regardent pas, mes centres d’intérêt ne te regardent pas. Sauf si on a une envie mutuelle de s’y intéresser, il ne faut pas désespérer Billancourt.

 

3 100% DU CONTENU PUBLIE SUR INTERNET EST OFFENSANT POUR QUELQU’UN. TANT PIS.

“John est un garçon, lol”. Pour les Radfem illuminées, c’est probablement une provocation. Pour le Salon Beige, c’est une provocation. Pour les filles qui s’appellent John, c’est une provocation. Pour les garçons qui s’appellent John, c’est une provocation (oui parce que pourquoi lol ?). Pour les gens qui s’appellent Jack, c’est une provocation.

Tout ce que je peux dire, faire, penser, être ou vivre est une blessure pour quelqu’un. Ma famille, mon statut social, mon quartier de résidence, ma  sexualité, mes fringues, mon travail, mes centre d’intérêt, le quartier ou je vis, mon salaire, mes meubles, la taille de ma baignoire, il y aura toujours quelqu’un pour être blessé, furieux, outré ou choqué. Même les gens qui pensent comme moi. Il y aura toujours qu’elqu’un pour me chier dans la bouche parce que je préfère tel T-RPG obscur à tel autre. Cette personne va se sentir obligé de me le dire. Même si elle-même n’a aucune connaissance du sujet en question. Ca n’a aucune espèce d’importance.

Les gens font juste ça “parce qu’ils peuvent”. Tant pis, je suis un professionnel de l’information, on m’a appris à ne pas prêter d’importance au Bruit (si ce n’est pour déterminer comment ne plus le faire apparaître à l’écran). Ca revient, au fond, à courir après un couillon qui nous insulte en pleine rue pour lui prouver qu’on vaut mieux que lui. C’est absurde.

A l’inverse, ce que je fais, dit ou pense (dans le cadre de la loi) ne devrait pas avoir la moindre importance à vos yeux. On ne se connait pas.

Ce qui importe, c’est que j’essaye d’être une bonne personne, et que je vais me coucher le soir en ayant fait mon possible. Absolument rien d’autre ne devrait compter à mes yeux, le % de gens qui sont d’accord avec moi n’ayant strictement aucune forme d’influence concrète sur ma vie.

4 LES COMMENTAIRES SUR YOUTUBE ET SUR LES SITES D’ACTUALITÉ NE SERVENT A RIEN, PAS LA PEINE D’Y CONSACRER DU TEMPS

Même si l’envie malsaine de les regarder est dure à réfréner, ils ne sont pas représentatifs des gens de la vraie vie. Quand on pense au degré de marginalité intellectuelle qu’il faut pour se créer un compte sur un site d’actu juste pour y étaler sa pensée brillante, sur tout les articles, tout le temps, en répétant toujours la même chose, je crois que ça vaut pas la peine que j’y mette les pieds tant que ça. Sans compter que c’est aussi le défouloir naturel de tout ce que les gens retiennent dans la réalité (parce que dans la réalité, personne ne dirait jamais à une nana “j’espère que tu vas crever” en face, parce qu’elle s’est teint les cheveux ou a fait un jeu sur la dépression).

Il faut faire le deuil de la démocratie sur un Internet ouvert, parce que la justice ne peut pas s’y exercer correctement (AMHO ce’est une des conditions nécessaire à l’exercice de la démocratie). La démocratie ne peut fonctionner qu’en un cercle restreint de personnes averties (comme en vrai ?) . Autrement dit, après validation de la part d’un modérateur.

De toutes façons, c’est le film qui m’intéresse, pas ce que tous les gogols qui sortent de la salle en ont pensé. Ca devrait être pareil pour tout.

Tartempion n’a pas besoin de valider ou d’invalider ce que je pense du dernier sketch de Kev Adams (note : je n’en pense rien car je ne regarde pas les sketches de Kev Adams, j’ai une très vague envie de le gifler quand je le vois). Pour ça, il y a Sens Critique, qui s’en sort très bien, et avec des modérateurs, et tout le monde est content.

5 REPONDRE AUX DEBILES MENTAUX EN LES INSULTANT, EN ARGUMENTANT OU EN LES IGNORANT AURA EXACTEMENT LE MEME RESULTAT : ILS RESTERONT DEBILES.

Alors j’ai coutume de répondre aux trolls et aux déplaisants “va manger un plein bol de bites”. En général, je me sens mieux après. Surtout s’ils insistent. 

On ne négocie pas avec la Planète Stupide.

6 PAS LA PEINE DE SOUFFRIR INUTILEMENT : VEROUILLAGE TOTAL DES PROFILS RESEAUX SOCIAUX ET DES ENDROITS FRÉQUENTÉS VIRTUELLEMENT.

Je vire systématiquement tous les gens qui partagent de la merde, les incultes crasseux, les hargneux du clavier, et ceux qui y passent manifestement le plus clair de leur temps. Je n’essaye d’argumenter qu’avec les gens qui m’intéressent, ou qui acceptent de débattre (échanger deux arguments sans insultes et sans hors sujet). Même s’ils ne sont pas d’accord.

Ne pas être d’accord et chier sur la table du débat sont deux choses très différentes. J’essaye de me limiter aux gens capable de rester dans la première partie du débat. D’où mon silence a peu près complet pendant Dieudonné et compagnie, merci bien le débat (HA HA J’AI FAIT LE SIGNE DE DANS TON CUL LOl vs La République a vaincu le Diable en Personne en annulant un spektak).

Je garde cependant un petit stock de débiles de côté parce que c’est rigolo. Oui je sais, c’est du stupid-porn, c’est malsain. Si ça se trouve, vous en faites partie avec vos posts débiles sur Facebook. Chacun ses déviances.

7 CE N’EST PAS IMPORTANT D’AVOIR UN AVIS SUR DES SUJETS. ENCORE MOINS D’EN FAIRE PART A DES GENS CONTRE LEUR GRE.

Ce n’est pas non plus une raison pour ne pas en avoir et pour ne pas sélectionner des sources diverses d’information sur des sujets intéressants. Par contre, se référer aux points 1, 3 et 4.

Il n’est pas nécessairement nécessaire de partager cet avis, surtout en terrain inconnu : les gens qui crient ce qu’ils pensent à des gens qu’ils ne connaissent pas et qui n’ont rien demandé aux arrêts de bus sont considérés comme des déséquilibrés. Il en va (devrait aller ?) de même sur Internet.

La plupart des sujets sont de toutes façons bien trop compliqués pour être résumés dans un contenu “Internet Friendly” (une vidéo de moins de 10 minutes ou un article de moins de 3000 signes, typiquement).

Tant pis pour les gens qui pensent le contraire.

Il est vraisemblable que de toutes façons, ils ne cherchent dans l’Internet qu’un biais de confirmation de ce qu’ils pensent déjà.

8 LE NIVEAU GLOBAL DE COMPREHENSION DE LA POPULATION DE CE QUI SE PASSE SUR INTERNET EST MÉDIOCRE, VOIRE NUL, ET JE DOIS TOUJOURS LE GARDER A L’ESPRIT.

Un français sur deux ne maîtrise pas du tout Internet, deux sur trois s’avouent mal à l’aise avec les ordinateurs. La minorité hyper connectée depuis longtemps au fait des pratiques de la netiquette, de la confidentialité, des règles de la politesse, ou du fait que quand tu insultes quelqu’un sur Internet tu n’es pas anonyme est en fait une toute petite minorité. Et au sein de cette minorité, il y a quand même des sales cons que ça n’arrête pas. La plupart des gens font n’importe quoi, et s’en contentent parfaitement. CE N’EST PAS LA PEINE DE LE LEUR DIRE, ILS S’EN FICHENT.

Des tas de gens ont enlevé leurs enfants de l’école publique parce qu’ils pensaient, manifestement sincèrement, que la Grande Zaza allait donner des cours de masturbation avec des peluches géantes à leurs enfants de maternelle, PARCE QU’ILS L’ONT LU SUR LEUR TÉLÉPHONE.

A ce niveau de connerie, qu’est-ce qu’on peut faire ? Un million d’articles (télé, internet, journaux, radio) leur ont expliqué les détails du truc, et ils continuent à se rouler par terre en pensant vraiment qu’un type au ministère est en train de préparer des threesomes à tentacule dans l’école Henri Dès du quartier et que les Bibliothécaires veulent transformer les enfants en travestis assexuels sans nom de famille élevés dans des kolkhozes. La réponse est simple : rien. On ne peut rien faire. Surtout ne pas perdre de temps avec ça, des gens plus patients que moi y dépenseront l’énergie que je n’ai pas là-dedans. Le mobile vulgus croira de toutes façons celui qui a dit la plus grosse connerie le plus fort et en dernier.

9 TOUT LE MONDE PARTAGE LES MEMES CHOSES EN MEME TEMPS, TOUT LE MONDE AIME LES MEMES CHOSES EN MEME TEMPS. TOUT LE MONDE DETESTE LES MEMES CHOSES EN MEME TEMPS. WHATEVER.

Peu importe. Si c’est bien, c’est bien, si c’est pas bien, tant pis. Bigard remplit des stades, alors les Bigards de l’Internet peuvent bien remplir des Youtubes. Ca ne limite absolument pas ni la quantité, ni la pertinence d’un million de ressources, de sites, de gens, de contenus qu’on peut trouver en ligne.

10 MON TEMPS EST PRÉCIEUX.

Et mon backlog de livres, BD, jeux et films et musiques en attente ne va pas se liquider tout seul !

 

Fatlus Gamestop photo FatlusPersona.gif
Et je ne l’ai toujours pas commencé. TEMPS. PRECIEUX.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s