Je ne publie pas toujours une nouvelle, mais quand je le fais je la publie dans Absinthe. (et je raconte ma life, et je vous demande votre avis)

Hey, salut. Si tu es arrivé ici par hasard, comme cette personne qui cherchait bnf salaire brut catégorie b, tu ne le sais peut-être pas, mais je suis un auteur, notamment de textes de fiction à degré de qualité variable, mais moi j’aime bien. Sinon : ça dépend de ton ancienneté, et n’oublie pas de prendre en compte le régime indemnitaire ! J’en profite pour signaler au gagne-petit qui voulait savoir si un conservateur est obligatoire pour diriger une médiathèque que, ce me semble, c’est recommandé si la ville fait plus de 20 000 habitants. Mais il me semble que ce n’est pas obligatoire, si tu tiens vraiment à recruter un chimpanzé à la place.

Si tu es arrivé ici parce que tu me connais, comme celui qui a tapé le lancer de dentifrice hentai dans son moteur de recherche, alors tu sais que je suis un auteur.

Donc, bon, tout ça pour vous dire quoi ?
Je suis dans Absinthe Mag N°13 🙂

J’ai fait retrouver la face à une nouvelle de 2006 qui l’avait perdue depuis longtemps, je lui ai fait tenter sa chance, et voilà.
Pour lire ça, c’est ici : http://www.absinthemag.com/
Ou même carrément là, pour les feignasses : http://www.ebusinessexpert.be/absinthe/Absinthe_13.pdf
C
‘est du PDF, donc, normalement, ça passe dans la liseuse qu’on t’a offerte à Noël et dont tu ne sais pas quoi faire parce que ton livre préféré vaut 16€ avec des DRM.

Ça me fait penser, chers ami(e)s, que je suis en train de bosser sur un petit riz-bouc regroupant mes travaux de jeunesses impubliables qui devrait s’intituler « Koalas Mutants, Haïkus et Poèmes sur le thème du Caca (2003-2010) ». Ça sera gratuit et voilà. La plupart des textes, bien qu’objectivement crissement ridicules, ont été réécrits, toilettés et retravaillés pour l’occasion.

——

Tiens, parlons d’autre chose. Ce blog reçoit environ 3000 visites d’ip uniques par mois (moins quand je ne fous rien, le double quand je publie 10 articles/mois), ce qui est pas délirant mais commence à être respectable. J’ai un premier bouquin qui est sorti, un autre sur le feu, tout ça, et c’est vrai que je ne me sers pas vraiment de cet espace pour parler de ce que j’écris.
Mais voilà, c’est l’occasion.

Ça s’adresse plus à ceux qui me suivent depuis un moment, certains d’anciens blogs, qu’à cet internaute qui souhaitait « se shooter au dentifrice » (merci google !). Si vous avez absolument aucune foutue idée de ce que je peux bien écrire à part des conneries sur Indila, forcément, ça vous parlera peut-être pas trop.

A partir de dans quelques mois, j’aimerais me monter un petit compte sur Patreon, qui devrait servir de canal parallèle entre moi et mon (petit) lectorat. L’Auto-édition ne me tente pas et ne m’a jamais vraiment tenté (trop de travail, pas assez de temps, j’aime bien le concept d’éditeur). Mais j’ai écrit à travers le temps tout un tas de nouvelles complètement diverses, variées, et absolument pas éligibles à des appels à texte (pas parce qu’elles sont nazes, mais parce qu’elles ne répondent pas à un thème particulier, ou parce que je n’envoie jamais deux fois le même texte, ou parce que j’ai pas envie).

En gros, l’idée de Patreon est de proposer un lien direct entre créateurs et consommateurs, en proposant aux internautes de verser une petite somme d’argent quand un créateur crée quelque chose, en échange de contreparties, comme sur Kickstarter et compagnie. Genre je publie un strip, mes « patrons » me versent une petite somme. Pareil pour une vidéo, une chanson, etc. C’est un moyen, en fait, de contourner les moyens traditionnels de monétisation du public (aka je me roule par terre comme un gamin de 3 ans parce que Youtube m’a enlevé mes Doritos) et d’avoir un truc plus sain. Comme sur un marché bio, directement du cul de la poule à ta casserole.

Dans mon idée, mon Patreon serait idéal si quelques uns de mes soutiens acceptaient le principe de recevoir une nouvelle chaque semaine en échange de quelques dizaines de centimes à chaque fois. A ma connaissance, personne ne veut vraiment payer pour des choses en France, surtout pas pour des choses écrites (et soyons sérieux, je n’ai pas l’étrange notoriété des gens qui font Noob). Alors c’est un projet que je ne lancerai que si y’a au moins 10-12 personnes intéressées (à 50c le texte hebdomadaire x 12 personnes, on parle de 300€/an, donc vous voyez bien le trip, c’est pas dans l’idée de faire fortune, mais plus dans l’idée de soutenir une démarche, et ça coûterait aux pledgers un café en terrasse par mois).

Ça ne m’empêcherait absolument pas de continuer à participer à des appels à textes et de soumettre mes romans au circuit éditorial (ça serait vraiment un trucs EN PLUS, attendu que je vais avoir à partir de mai beaucoup plus de temps pour m’occuper de ça). Ça serait par contre la garantie de divers trucs un peu plus agréables ici (en premier lieu : nom de domaine et virage de la réclame de WordPress) et de contreparties pour ceux qui accepteraient de soutenir mon travail.

Donc voilà pour une fois, je vous sollicite pour des trucs un peu plus sérieux que le dernier nanar que j’ai regardé… Dites-moi si c’est une idée de merde, hein.

——-

Autre best of des moteur de recherche pour le mois dernier (tiens et si on se faisait ça tous les 15 du mois, à l’ancienne !) pour se détendre :

deflorer fantasme

matrice béton croco

bite au dentifrice

j’ai une stagiere dans ma classe quoi écrire quand le stage est termité (nb : je ne sais pas mais en tout cas fais venir les exterminateurs, sinon il va y avoir des trous dans tes pulls !)

idée principale de la tripitaka<

drama lycéenne qui aime un homme plus vieux qu’elle

poireaux sur le visage

si je ne veux pas etre humain

le papa de charlie a l usine de dentifrice

Publicités

Une réflexion sur “Je ne publie pas toujours une nouvelle, mais quand je le fais je la publie dans Absinthe. (et je raconte ma life, et je vous demande votre avis)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s