Ça a l’air nul #6 : Subliminal, de Maître Gims

C’est Quoi ?

En 2010, le groupe de rap-variété Sexion d’Assaut, dont la carrière commence à décoller, se retrouve empêtré dans divers scandales (homophobie, sexisme, racisme, comment faire des chansons avec 14 mots de vocabulaire, etc….) qui gênent un peu la maison de disque aux entournures. Désireux de continuer à brasser des pépètes, Sony réoriente l’image du groupe. Désormais, la Sexion d’Assaut chante des chansons geignardes pour dire qu’ils aiment toutes les mamans du monde, et ils deviennent instantanément les idoles du ghetto des 10-14 ans. Le moment est donc propice pour que Maître Gims, membre de la Sexion, lance son album solo dans toutes les maternelles. Cet album, c’est Subliminal, vendu à 600 000 exemplaires. Il s’agit autant de la création de Gims que de celle de Renaud Rebillaud, un petit malin qui a bien compris qu’avec beaucoup d’autotune (il a la main particulièrement lourde) et trois boîtes à rythme à la con, tu pouvais rentrer dans l’Histoire.

Bref : Mais laisse moi j’peux tout expliquer / Des fois j’fais des trucs que j’comprends pas.

 

Ça a l’air nul.

De quoi ça parle ?

Essentiellement du fait qu’être Noir en France, c’est à peu près la chose la plus affreuse qu’il puisse arriver, du fait que ne pas aller à l’école, c’est cool, qu’être noir/nègre/nigga/ébène/renoi, ça craint, que les filles ces putes cherchent vraiment à se faire violer avec toutes leurs jupes. Mais surtout qu’être Noir, en France, c’est vraiment, vraiment TERRIBLE (ce qui est peut-être vrai, mais là, ça confine au sketch).

L’album alterne en fait les chansons ultra plaintives en mode passif-agressif, la plupart contenant de très, très longs refrains, pas beaucoup de mots et un sens de la métaphore très CM2, les chansons « romantiques » bourrées d’autotune ou on dirait en permanence qu’une version demeurée de Wall-E déclare sa flamme à Nono le Petit Robot, et « rap jeu » ou Gims et divers invités (dont l’identité nous importe peu ici) s’envoient très vite des punchlines à la tête.

J'ai piqué l'image sur un site d'extrême-droite, mais comme disait un de mes profs de L3 "c'est pas parce qu'une blague est de Le Pen  qu'elle est pas drôle".
J’ai piqué l’image sur un site d’extrême-droite, mais comme disait un de mes profs de L3 « c’est pas parce qu’une blague est de Le Pen qu’elle est pas drôle ».

Le tout est nappé de musiques synthétiques, pauvres en diable, qui témoignent d’une forme assez poussée de cynisme de la part de Sony : pourquoi investir dans une vraie trame sonore quand on sait que cette merde va de toutes façon toucher sa cible et que des milliers de parents vont devoir acheter le truc à leur gosse pour qu’ils aient ZE album que si tu l’as pas t’es une putain de tapette. Peu importe que musicalement, ça soit plus qu’indigent, que le discours soit plus que limite une chanson sur deux ou que l’image donné du rap français soit franchement calamiteuse ?

L’ensemble s’avère assez rapidement immature, insupportable, geignard, fade et sans talent, mais ne vous inquiétez pas, c’est juste que je suis un vieux con, j’ai plus qu’à retourner écouter le dernier Orgasmic et siroter ma nostalgie du rap des années 95-2005.

Non mais même. Vieux con, pas vieux con, c’est a chier, voilà. On est même plus dans le bizness facile, on est dans la merde en pot neuromarkettée pour plaire à des p’tits gogols qui s’appellent Djordanne ou Kévinne et qui ont jamais rien entendu d’autre.

Bref : Pendant qu’les employés de chez Disney mangent le pénis à Mickey / J’me suis dit ça sent l’roussi / car ma barbe ils veulent raser / pendant que les filles de ces racistes me demandent mon zero-six.

Mais alors, est-ce qu’il y a quelque chose à sauver ?

"Festnoz Hélicoptère, par Karlheinz Stockhausen"
« Festnoz Hélicoptère, par Karlheinz Stockhausen »

Faut pas être complètement malhonnête non plus : autant l’ensemble est imbitable, autant sur les chansons les plus rap, Gims s’en sort bien. Capable d’accélérer assez vite, une ou deux fois capable d’aligner trois mots non vulgaires de plus de deux syllabes, il y a quelques textes qui se tiennent. Calmos quand même, hein, on est ni chez les Beastie, ni chez Eminem, ni même à la cheville du rap maintream et du pop-rap US à la Kayne. Parce qu’à part deux trois vannes qui tiennent la route sue une galette de 23 chansons, faut quand même bien avouer que même en étant méga indulgent…

Bref : Arrête de bassiner tes gosses avec du Kinder Bueno / Pose les devant Jean-Pierre Pernaud et parle leur des gens du porno

Alors, est-ce que c’est nul ?

"Au klub des loosers la vie est comme dans un musée"
« Au klub des loosers la vie est comme dans un musée »

L’album de Gims n’est pas seulement nul, il est surtout assez puant. Puant de cynisme (hey les kidz, achète de la merde parce qu’on te dit d’acheter de la merde), avec des textes raz du bitume qui ont le mérite de signaler que le plan de com « on est des gentils » de la Sexion était à 100% une nécessité manageriale, musicalement insignifiant et faisant office de rouleau compresseur sur une grosse partie du reste de la production rap francophone. Puant en terme de qualité, aussi, de message, de musique, d’écriture, de tout. Mais bon, après, chaque piste évoque une production maîtrisée et clairement calibrée pour toucher l’argent de poche de bébé.

Bref, ça écrase tout, c’est de la mauvaise herbe dont le rôle est de chasser d’autres mauvaises herbes des têtes de gondole, so 2014. Oui, oui, un peu comme Marc Levy, sauf que bon, Marc Levy, je crois jamais l’avoir entendu dire des trucs aussi douteux à des préados. Enfin bon après, vous savez, Marc Levy et moi on est pas non plus si proches que ça.

Bref : Souvent les femmes sont responsables de barbaries, de descentes / Et la solution se trouve dans un accoutrement plus décent

 

Publicités

2 réflexions sur “Ça a l’air nul #6 : Subliminal, de Maître Gims

  1. Hey il fait aussi des « fat » références à J. Brel dans « Bella » !

    J’suis l’ombre de ton ien-ch (Hé-hé)
    L’ombre de ton ien-ch (Héhé)

    … Hé hé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s