Avrelle à la Porte de Baldur #7 : Le génocide de Srebrenixvart

Résumé des épisodes précédents : Baldur’s Gate avec 133 mods sans regarder le contenu. Je viens de finir les mines de Nashkell en étant beaucoup trop puissant et en faisant des rencontres cheloues.

Episode 1

Episode 2

Episode 3

Episode 4

Episode 5

Episode 6

01

Après l’intensité relative des Mines (ou finalement le seul enjeu aura été un combat moddé très compliqué en sortant), je décide de prendre le temps d’explorer un peu les alentours du sud de la carte. C’est le bon moment pour le faire : pas de pression sur le chronomètre, les villes de Beregost et Nashkell a proximité, pas mal d’xp à faire, et des cartes plus ou moins bien foutues, mais avec quelques quêtes sympa.

C’est un de mes moments préférés du jeu, qui lui donne son ambiance un peu bucolique, montagnarde et champêtre à la fois. Bien sûr, cela ne va pas sans quelques rencontres bizarres. Après quelques explorations pas franchement passionnantes, je décide de me lancer dans une des « grosse » carte du jeu.

1
C’est drôle parce que je connais un mec dont c’est le pseudo ptdr

Les Xavrts, ce sont des sortes de petits lutins bleus qui vivent en harmonie avec la nature (terrain connu) et qui attaquent tout le monde à proximité (c’est plus inédit). En général, le « nettoyage » du village des Xvarts et de leur « déesse » (un ours) est plutôt simple, malgré la présence de magiciens fourbes.

Sauf que, souvenez-vous, j’ai installé un mod qui a tendance à démultiplier tragiquement le nombre de monstres, y compris les monstres des quêtes vanilla et les monstres aléatoires. Alors, assez rapidement, le village des Xvarts se transforme en une enclave sinistre, rempli de sang et de cris.

2
Spec Ops : The Amn.

Les chamans xvarts ont été largement boostés, n’hésitant pas à rendre fou mes soldats. S’ensuit une mêlée affreuse ou Minsc déambule, hors de contrôle, dans les rues du village en massacrant des familles entières de schtroumpfs qui meurent en gémissant. Mes magiciens lancent des sorts dans tous les sens, mes archers n’épargnent ni les femmes ni les enfants, et je suis submergé par des vagues ininterrompues d’ennemis, au point de faire fondre ma carte mère.

3
Malaise.

Cette boucherie implique finalement des projections de boules de feu et de nuages mortels, le zyklon b étant malheureusement une solution assez rapide de massacrer tous ces streums sans prolonger trop loin les souffrances.

A vrai dire, je n’ai jamais ressenti un tel malaise en jouant à un RPG, j’avais vraiment l’impression de me comporter comme un hélico à napalm en 67 contre des gnomes qui ne m’avaient rien demandé.

Je repars du village avec une putain de boule au ventre accomplir quelque chose de moins éprouvant : du pillage de tomb- OH MON DIEU MAIS CE JEU EST TELLEMENT IMMORAL

4
Merci Dynaheir, mais je ne t’ai pas beaucoup entendue quand tu répandais du gaz mortel dans ces huttes.

La quête du Dieu machinchose est nettement plus difficile que dans le vanilla. Histoire de me racheter, je ne trahis pas l’archéologue, mais je ne l’écoute pas non plus quand il me dit de ne surtout pas toucher à cette statuette (Avrelle à 5 en intelligence, pourquoi elle écouterait ça ?). En temps normal, c’est plus ou moins synonyme de mort rapide, un Chevalier de la Mort attendant les profanateurs à la sortie.

A noter que le vieux me file au passage une quête qui s’avérera ne pas exister plus tard…

5

Le prophète du Malheur est normalement extrêmement chaud à battre à ce stade. Sauf que mes persos sont tous au moins niveau 5, que mes mages ont des conneries genre perce-magie et que mes armes les moins effrayantes sont des armes élémentales +2. Alors, oui, le combat est un poil compliqué, et surtout très long, mais avec les bons sorts de soin et un peu d’acharnement, je renvoie cette horreur d’où elle vient, et je garde ma statuette pillée qui sert à rien.

6
AH OUAIS ? AH OUAIS ?

Un peu plus loin, je tombe par hasard sur Bassilus le clerc fou, quête que j’avais complètement oubliée… Et que je règle en trente secondes, parce que bon, je viens de tuer un putain de Chevalier de la Mort, alors un clerc et trois zombies…

7
Ta gueule et file moi ton blason, bitch.

En fait, cette phase de jeu est un peu sous-intensive à cause du peu de mods impliquant cette partie du monde. Je suis trop fort, il ne se passe pas grand chose, et même ce bon vieux Drizzt ne m’impressionne pas des masses. Au passage, avant que vous ne vous posiez la question, NON je n’ai pas attaqué Drizzt. Pas par bonté d’âme, mais parce que mon équipement dépasse déjà le sien, alors pas franchement besoin d’en rajouter et de risquer dix points de réputation juste pour créer une incohérence majeure avec Baldur’s gate II ET l’ensemble des Royaumes Oubliés.

8

Et… Mine de rien, voilà déjà une grosse partie des quêtes du sud accomplies ! (au passage, j’ai troqué Xan contre Safana suite à un combat contre des sirènes -longue histoire chiante-), une voleuse nymphomane que je n’avais jamais prise dans mon équipe.
Suite de la promenade au prochain épisode : #8 Big Dick is Back In Town.

Publicités

Une réflexion sur “Avrelle à la Porte de Baldur #7 : Le génocide de Srebrenixvart

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s