Avrelle à la Porte de Baldur #10 : Le Nain de l’Apocalypse

Une fois de plus, Avrelle, son handicap mental ses 133 mods et tout le toutim arpentent la côte des épées. Episodes précédents.

01

 

Suite à tout ce bazar à Restenford, qui m’a quand même occupé quelques heures, je sors un peu hagarde du temple de Lathandre… Pour me faire immédiatement sauter à la gorge par des chasseurs de primes assez nerveux. C’est un des trucs que j’aime bien dans cette partie : le délire à base de tueurs du début du jeu se perpétue tout au long de BG 1, avec une vraie gradation dans les affrontements. Cette fois-ci, j’en chie un peu. Ils sont nombreux, bien armés, et c’est pas trop le coin pour les sorts de zone.

1

Ca se termine en bonne grosse mêlée sale, avec tout le monde qui court dans tous les sens. Encore une fois, du gros loot à la clé. En tout cas, j’ai bien rigolé.

2
Musique de poursuite !

Suite à tout ça, il m’arrive un truc marrant : en voulant aller me reposer dans une auberge à Beregost, je me trompe de porte (5 en INT, tout ça)… Et je tombe dans l’échoppe de Kagain, dont j’avais purement et simplement oublié l’existence. Kagain, c’est une quête que je ne fais jamais, et je ne le fous jamais dans mon crew. Il est lent, se casse quand on a une rep trop haute, et n’apporte rien de spécial (c’est un guerrier lambda, quoi), et j’aime pas sa voix. Sa quête de perso est pas passionnante, en plus.

Mais j’ai brutalement une sorte d’illumination, et je me souviens que, lors de ma première visite à Beregost, un marchand moddé vendait des objets complètement pétés réservé aux nains. Désireux de vivre une expérience inédite, je me lance donc. Adieu Safana et tout ton innuendo sexuel, bienvenue le nain relou.

3

Enfin une bonne raison de dépenser tout ce pognon qui commence à m’encombrer les poches (et probablement à déstabiliser l’économie locale qui n’a pas besoin de ça). je retrouve le marchand en question, et je passe une bonne demi-heure à lui vendre et lui acheter des trucs (je suis revenue de Restenford avec les poches dégueulantes de crap).

4
Ce que je préfère au marché du dimanche, c’est le stand avec les lance-roquettes.

Magnus Barbemithril (nom presque contractuel) possède effectivement un équipement pour nain complètement ridicule en terme de puissance… Ce qui me permet de porter mon nain à une classe de -6 e, classe d’armure… Que je porterai à -12 une fois tous les équipements type anneaux et colliers équipés. C’est bien simple : quasiment aucun monstre n’arrive à toucher Kagain. Tout le temps ou je vais le garder dans l’équipe, les seuls dégâts qu’il encaissera seront à peu de chose près ceux de pièges ou de tirs amis. Très vite, il va rattraper son retard sur les autres en terme d’XP et atteindre le score ridicule de 140 points de vie.

5

Je vais bien vite tester les capacités de mon nouveau deck en allant casser la gueule au démon majeur qui fait ses trucs dans une chambre d’hôtel (si vous vous souvenez des premiers épisodes). Histoire de mesurer un peu les progrès accomplis avec tout ces voyages.

6

Déjà, la technique du gaz moutarde, c’est ridiculement efficace.

7

Ceci dit, ça ne marche pas sur le Tanar’ri (ça serait vraiment abusé, hein). Le combat est en fait assez ardu. Le démon est ultra bourrin, avec 3-4 attaques par round, plus des sorts, plus de la confusion, horreur, pétrification et j’en passe. Il me faut trois tentatives pour en venir à bout, en le noyant sous les invocations de monstres et en le bombardant de flèches perceuses et de projectiles magiques. La boucherie dure pendant une dizaine de minutes, mais je finis par lui faire la peau !

8
MILLE MILLIARD DE MILLE POINTS D’XP

Du coup, comme je suis à côté, je décide de faire un crochet par le scénario et d’aller régler son compte à Tranzig. Mage relativement puissant, il est supposé être vaguement compliqué à battre à ce stade du jeu… En l’occurence, je ne sais même plus pourquoi, vu que je lui fais la peau en dix secondes.

9
Meilleur antagoniste ever.

Donc, j’ai un nain immortel, du stuff capable d’étendre un tanar’ri, et la vie devant moi. Avant d’aller me faire la deuxième mine, autant profiter du moment où j’ai les poches vides pour aller finir les quelques quêtes du coin, à commencer par Ulcaster et Gullykin. Deux cartes qui ne brillent pas par leur intérêt, avec le pinnacle du labyrinthe souterrain de l’école en ruines, lourdement handicapé par le pathfinding désastreux des personnages.

10
SES LA VI

En ce qui concerne Gullykin, c’est une carte tellement chiante que j’oublie son existence A CHAQUE FOIS. C’est plein de hobbits qui font des trucs avec des voix énervantes, et il y a un voleur à chopper dans une des maisons. Whatever, j’ai passé l’âge de toutes ces conneries.

11

Heureusement que, comme d’hab, j’ai droit à quelques remarques personnalisées de mes compagnons sur cette sombre histoire d’invasion de kobolds. Ça ne rend pas ça plus intéressant, mais au moins c’est vivant.

12

Dans un coin du village, j’ai quand même la surprise de croiser Gollum à la recherche de son anneau, mini quête que quelqu’un a cru bon d’ajouter ici (l’Anneau étant un bête anneau d’invisibilité). Le tour, bien sûr, sur fond de musique du SdA. J’ai quand même regretté que tant qu’à faire ça, ça n’aille pas plus loin et qu’on puisse croiser Legolas en train de faire du surf ou Kate Blanchett en train de faire genre oui oui j’ai le même âge, je suis une elfe je ne vieillis pas ta gueule.

13
J’aurais préféré croiser Guts. Et le recruter. Ou Dark Schneider, tiens.

Histoire de partir sans regret, je visite les tréfonds de la carte du village des gnomes, et tombe sur une bande de chasseurs de prime dont j’avais vraiment totalement oublié la présence. Ils ne sont pas très forts. Je suis brutalement frappée par une triste vérité : je suis en train de perdre ma belle jeunesse à récurer les égouts des kenders alors que j’ai la puissance de lancer un ouragan de feu et de sang sur le camp des bandits et la deuxième mine. Oui, j’ai fini d’explorer tout le sud de la carte. Alors, maintenant, en avant, pas de pitié pour les ennemis de la liberté, le prochain épisode sera placé sous le signe de la baston pure et dure.

14
Ta mère.

Ne manquez pas War on Terror, 11è épisode d’Avrelle à la Porte de Baldur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s