Avrelle à la Porte de Baldur 13 : Le Prix du Danger

Intro : j’ai fait une looongue pause dans ce Let’s Play, m’en fait, j’ai fait une longue pause dans Internet tout court Avrelle n’est pas morte, elle était juste dans une école d’été pour les enfants spéciaux, voilà.

Les épisodes précédents sont à retrouver ici.

01

D’habitude, le Bois-Manteau est un passage qui m’en fait voir des vertes et des pas mures. C’est loin de tout, ardu, et ça se termine par une mine plus petite que celle de Nashkel, mais beaucoup plus intense. Mais ça, c’était avant que les Avrell rangers débarquent avec leurs rayons laser.

1

Bien sur, il y a quelques trucs chelous qui traînent en plus grâce aux mods, comme cet Archi-druide et ses ours savants. Il est fort, mais c’est une bonne occasion de tester mon charme-animal que je sous-exploite un peu. Tel un Vitalis de gran-guignol mangé par ses singes, le druide se fait ouvrir la tronche par un ourson à la recherche de miel de cerveau. Rien à foutre de ta terre sacrée des ancêtres.

2

 

Une fois arrivée au camp retranché des bandits, dont on se demande vraiment beaucoup comment les gens de Baldur arrivent pas à le trouver (on va dire que c’est parce que Sarevok enterre l’enquête…), y’a un de mes combats préférés de toute les Baldur : plein de gros malades qui te sautent dessus à l’entrée avec des objets magiques, des sorts puissants et des tas de red shirts en renfort.

Mais leur puissance n’ayant été augmentée par aucun mod, je rentre là-dedans comme une bombe humaine dans une maternelle. Je suis légèrement importuné par les « Black Talon Elite » dont je vous avais déjà parlé, mais c’est je gère quand même.

3

Kagain finit par se foutre de ma gueule. Je sais que c’est un dialogue scripté de BJNPC project, mais le fait qu’il balance ça alors que je suis en train de tout défoncer à coup de nuages mortels et de boules de feu et que mon personnage soit lourdement handicapé mental ne manque pas de piquant.

4

L’heure d’aller noyer cette foutue mine, donc. Comme beaucoup de donjons de BG1, celui-ci est à peu près similaire au jeu vanilla. Il y a un nombre anormalement élevé de gardes, et, j’avoue que je me perds toujours un peu dans les couloirs, alors ça me semble anormalement long. Et macabre ; beaucoup d’ennemis = beaucoup de cadavres. Mes personnages crient intérieurement, en repensant aux fantômes de Xvarts qui les hantent chaque nuit en braillant « à l’attaaaaaaëëqqqque ».

5

Vers la fin, il y a quelques bagarres un peu plus stylées : des horreurs guerrières qui attaquent dans des salles remplies de pièges mortels. Brièvemet, je dois reculer et attaquer ces saletés dans des couloirs étroits pour ne pas avoir à tout gérer en même temps. J’ai appris ça dans Kenshin le Vagabond.

6

Même si ma progression se ralentit un peu, je finis par parvenir au big boss local, Davaëorn. Avec un nom pareil, c’est pas étonnant qu’il soit devenu méchant. Je me suis toujours demandé si les gens étaient baptisés Tralaggorf par leurs parents et que ça les rendait méchant, ou si c’était une fois devenu méchants qu’ils changeaient leur « Adalbert » en « Morzug’h » sur leur carte d’identité. Bref : premier combat avec un peu de challenge depuis des lustres : Davaëorn en lui même est assez bidon, mais il est entouré de six Black Talon Elite et d’elfes noirs un peu boostés. Ça court dans tous les sens, et ça passe de justesse. Je dois utiliser des techniques oubliées, comme boire des potions ou lancer des sorts de soutien. En tout cas, c’est extrêmement payant, à 6000xp le garde tué, je pense que chaque perso a du ressortir de la mine avec un niveau en plus sur sa fiche de perso.

7

 

 

A la sortie : surprise. Je ne m’étais pas spécialement soigné, pensant que je pourrais rentrer à l’auberge les doigts dans le zen. Et voilà une bande de marlous qui me tombe sur le coin du rable. Not cool. Le combat est violent, avec des archers embusqués et des personnages à la vitesse améliorée. Comme je n’ai pas soigné mes gugusses, j’en chie, et, là, il n’y a pas grand-chose à faire pour se planquer. Enfin, vous connaissez le topo, je suis quand même une guerrière très puissante. Je peux survivre même dans Hunger Games Battle Royale Running Man Le Prix du Danger.

8

 

Très puissante, mais très conne. Alors à chaque fois, je pique un sacré fou-rire quand j’imagine Avrelle prononcer toutes ses phrases avec une voix de débile profonde. En plus ça peut servir au combat d’avoir une voix de triso, j’ai lu ça dans une BD de Joe Daly, vous aurez remarqué qu’aujourd’hui, c’est un véritable florilège de littérature.

 

9
DUH

Bon, après ces fâcheux événements, il est temps de rentrer au Brasamical pour se laver un peu, je pue le sang d’elfe noir. La sieste la plus proche étant le Bras Amical, je m’y rends en sifflotant… Pour être pris à froid à l’entrée par une furie qui m’attaque sans trop me demander mon avis en m’accusant de je ne sais quoi. C’est pas très sympa, mais c’est un peu kamikaze de sa part.

10

La, j’aurais vraiment eu besoin de dormir, quand même. Une guerrière à besoin d’un bain et d’un canard en plastique, de temps en temps. Je peux quand même pas passer ma vie à OH PUTAIN cinq mètres plus loin y’a une meuf qui m’aborde encore. Quel succès, c’est comme si j’étais vraiment la version craignos de Shane dans The L Word. Celle-ci ne veut pas me tuer, d’ailleurs, et c’est tant mieux : elle préfère me demander de l’accompagner parce que sa soeur a disparu et tu comprends vous êtes les premiers aventuriers qui passent et bla et bla et bla.

11

Mais, soyons sérieux, est-ce que j’ai vraiment le goût de dire non à une demande d’assistance si aimablement formulée ? Dans la vraie vie, probable que oui. Mais ne sais-tu pas où nous sommes ? Nous sommes dans un RPG, chienne ! C’est pas comme si ça allait lancer une meta-quête de mod de vingt-cinq heures qui… Oh shi-

12

Ne manquez pas : Avrelle Dragon-Lich Killer, quatorzième épisode d’Avrelle à la Porte de Baldur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s