La modestie élégante de la littérature blanche…

En deux mots, Hubert Prolongeau, c’est assez savoureux qu’un auteur de polar vienne lâcher sa bouse dans le cradle of filth des mauvais genre.

image description
Googled Robot vs Unicorn Wasn’t Disapointed
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s