Une nouvelle catégorie de Wishlist.

Tout en haut, il y a les séries tellement bien que je suis prêt à sortir de chez moi pour aller acheter un coffret collector ou assimilé. Niveau d’investissement maximum.

SFU-5.jpeg

Un peu en dessous, il y a les séries vachement bien, ou je suis prêt à m’abonner à un service de SVOD spécifiquement pour les regarder. Niveau d’investissement très fort.

En-dessous, on a les séries assez bien pour que je demande à Tata Hashimoto ou à Oncle Dudley de m’envoyer les VHS le lendemain de la diffusion locale, quitte à ramer un peu pour les sous-titres, ah qu’il est bon d’avoir de la famille expatriée. Fort niveau d’implication et d’investissement en taxe de copie de sauvegarde.

En-dessous, il y a les séries pas trop mal ou que je ne suis pas certain d’apprécier, et dont j’attends au moins que tout ait été diffusé pour demander un laserdisc d’importation. Niveau d’implication très moyen.

En-dessous, il y a les séries qui traînent pendant des années sur un de mes disque dur pour une raison x ou y et que je finis par regarder un peu au hasard, et c’est souvent pas des excellentes surprises. Niveau d’implication très faible.

En-dessous, il y a les séries « Tiens ça passe à la télé et j’ai cru entendre que c’était pas mal » Niveau d’implication presque nul, mais bon ça vaut parfois le coup.

En-dessous, il y a les séries « Tiens ça passe à la télé et j’avais justement envie de dormir sur le canapé ». Niveau d’implication totalement nul.

En-dessous, il y a les séries « Tiens je sais vraiment pas quoi regarder ce soir, mais bon c’est dispo sur Netflix, du coup en un ou deux clics depuis ma Wii U, c’est réglé. Même pas j’essaye de savoir si c’est bien ou pas. Résultat aléatoire (parfois très bon), pour un investissement de temps et d’énergie presque négatif.

Et en-dessous, il a les séries « houlala on m’en a jamais vraiment dit du bien, mais c’est AUSSI dispo sur Netflix, et j’en ai marre de regarder des webseries acadiennes en mangeant seul le midi, alors essayons et OH PUTAIN JE M’ATTENDAIS A QUOI C’EST VRAIMENT NUL

Qu’attendre d’une série qui a des affiches promo Teal and Orange ?

(En fait, je m’attendais vraiment à une sorte d’X-files très très cheap des temps moderne, et au final, j’ai eu JJ Abrahms qui s’est endormi sur la touche « Flare » de sa console vidéo, des débiles qui se courent après et des méchants totalement obvious qui parlent d’un grand plan secret en jetant des regards suspicieux partout. J’ai quand même franchement rigolé de certains gags involontaires quasiment entièrement basés sur l’héroïne qui prend de la drogue ou qui se cogne dans des trucs à cause d’explosions ou à cause de dialogues qu’on croirait sorti d’un fandub humoristique de Lost, alors je vais pousser encore sur quelques épisodes, mais dès que ça arrêtera de me faire rire, alas, je passerai à autre chose. Comme le reste de cet article le souligne plutôt avec insistance, j’ai plein d’autres trucs à regarder.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s