Les enfoirés et Geekopolis pourraient prendre le même avocat pour cinq raisons : la sixième va vous étonner.

Non, laissez-tomber, j’avais juste envie de parler de ces deux trucs, et il faut bien avouer que les titres pute-à-clic, c’est le nouveau Haïku.

D’une part, les Enfoirés. Enfin, je voudrais pas vraiment parler d’eux et de leur dernière bouse, mais plutôt des réactions outrées et courroucées que ça suscite dans mon entourage numérique. Bon. Je suis à peu près persuadé que vous le prendriez beaucoup moins mal si vous remplaciez les enfoirés dans leur contexte.
On a tous dans notre famille ou nos proches un vieux con ou une vieille conne qui passe son temps à se croire subtil et cultivé parce qu’à longueur de journée, il cite Audiard, Coluche et Desproges, la sainte trinité des vieux connards incapables de citer autre chose et qu’Audiard, Coluche et Desproges auraient probablement vomi de toute leur âme. C’est les mêmes qui crient au génie absolu devant Fais-pas-ci Fais-pas-ça, qui ont un ami arabe mais quand même, et qui passent leur temps à dire que la télé c’est de la merde tout en la regardant quatre heures par jour. Ils ont une haine globale et diffuse de tout ce qui ne se colle pas directement dans le moule de ce qui est tolérable et validé par les chaînes hertziennes, qui, d’ailleurs, ciblent leur putain de tranche d’âge.
Je vais pas ergoter, les Enfoirés, c’est diffusé sur TF1, pas sur Discovery channel. Leurs putains de disques, ils sont en tête de gondole à Auchan, pas en coffret Harmonia Mundi/Master studio chez Qobuz.
Les Enfoirés, c’est des vieux cons qui chantent pour des vieux cons. Il y a bien une histoire de prendre de la thune à des pauvres au profit d’autres pauvres, le tout sponsorisé par des super-riches TF1approved qui se collent un petit stickers deux jours par an « Je cœur les pauvres »  avant d’aller retourner planquer leur or chez les Gnomes de Zürich. Il y a peu de mots pour décrire à quel point c’est, de base, très #malaise.

Ok, est-ce que c’est la peine de jouer les damoiseaux effarouchés pour autant ?

John McGinley, exemple de personne soutenant une bonne cause très importante (la recherche contre le Down Syndrom) en se contenant de donner du temps et de l’argent plutôt que faire son autopromo en chiant par terre. Si, si, c’est possible.

Cette année, peut-être à cause de l’andropause, ou je sais pas quoi, ils ont fait une chanson pour insulter les jeunes. WHATEVER. Si vous voulez savoir ce que je pense de ce que la génération des baby-boomers pense de la notre, c’est pas un secret, j’ai écrit un livre à ce sujet. Dans les gens que je vois s’offusquer de ces grosses merdes chantantes, beaucoup ont l’air de découvrir que les Enfoirés ont un nom très premier degré. What did you expect, des vieux cons pétés de thune qui chantent pour des beaufs, ils vont pas adapter le Kalevala en poème épique et le chanter en Araméen. Ils se contentent de brasser des thématiques simples et faciles à digérer pour leur public de cul-terreux : les Jeunes sont des feignasses, on était la meilleure génération et tous les autres sont nuls lol.

De toutes façons, vos gueules, la moitié d’entre vous commencent à faire exactement la même avec « les jeunes ». Ah ces petits cons de Digital Natives qui baisent partout et vont faire le Jihad blablabla nous au moins on avait Ken le Survivant et pour voir du porno il fallait une passoire devant Canal +. Les sac à merde qui se mettent à encenser les années 90, les Boys Band, l’Eurodance et Vanessa Demouy alors qu’à l’époque, on avait jamais rien fait d’aussi couillon, dégradant et dégueulasse devraient surveiller leur langue avant de cracher à la gueule de la merde qui vient après, même si elle est pire.

Toutes les générations sont de la merde, et moi je filerai volontiers toute ma thune à quelqu’un qui ferait une chanson pour parler de ça (nb : c’est pas vrai).

___

Autre sujet, qui m’a néanmoins  diverti ces derniers temps, Geekopolis, la convention pour les riches, avec sa billetterie qui ressemble à un Kickstarter (en plus sexiste) et, globalement, son ambiance très « on ramasse le moindre centime partout ou c’est possible parce que vous savez, créer une conv par crowdfunding n’était pas assez abusé à notre goût ».

Il se trouve que la raison qui m’a fait trouver cette polémique marrante, c’est que l’année dernière, j’étais invité là-bas (j’avais gagné un concours de nouvelle), ce qui me laissait le droit d’entrer gratos (mais pas ma femme, faut pas déconner, elle a donc du faire la queue et payer 18 putain d’euros pour me voir recevoir mon prix).

Du coup, bah on a passé la journée là-bas. Et faut bien avouer que, objectivement, c’était super cool, de la même manière que passer un week-end en palace luxueux, ça doit être super cool par rapport à un dortoir de la FUAJ avec des estoniens bourrés qui gueulent.

Geekopolis, le fric, tu le sens partout. Les stands sont superbes et énormes et vendent des trucs ultra cher, y’a des animations de ouf, c’est énorme, et comme ça filtre les pauvres, y’a jamais d’embouteillage. Le contenu est vraiment dantesque, avec d’immenses salons thématiques (Technologie, Steampunk, Fantasy…), des Cosplays d’un niveau invraisemblable (normal ils sont fait par des gens qui ont dépensé sans compter, comme dirait Indiana Jones dans Rencontre du Troisième type, le célèbre film de George Lucas), et surtout, c’est très beau, avec plein de gentil personnel.

Et pour à peu près le même prix, tu peux te faire quatre jours de Solidays.

Du coup, on en était parti en se disant que c’était super objectivement cool, mais qu’il y avait pas moyen qu’on y refoute les pieds s’il fallait payer la somme demandée. Question de, je sais pas, de valeurs on va dire. Je me sentais un peu comme le Che dans une garden party des amis de Sarkozy. Ok, dans les deux cas, on est d’accord que ça parle de politique. Ok, incontestablement, la bouffe était meilleure qu’un burrito préparé par Castro au fin fond de sa montagne (vous savez le genre qui donne la Fidèle Gastro).
Mais ce côté « HEY ON SAIT QUE T’AS DE LA MAILLE TU SERAIS PAS LA SINON ACHETE LAPIN ACHETE », c’était chaud patate. Enfin, pas partout. T’avais des coin entier sans une boutique (genre le coin High-Tech, vraiment super), mais globalement, j’avais cette sale impression de « fous le camp sale pauvre », d’autant plus douteuse que le luxe du salon contrastait vachement avec les salles de conférence toute pourries ou on pouvait pas éteindre les lumières et ou rien marchait correctement.

Une question de priorité, je pense.

Pass Ultimate Steamdream"
HUHU BOOBS HUHU

Bref, ce billet mélangeait les Enfoirés et Geekopolis, vous rapprochez ça comme vous voulez dans votre tête.

Publicités

6 réflexions sur “Les enfoirés et Geekopolis pourraient prendre le même avocat pour cinq raisons : la sixième va vous étonner.

  1. ah les enfoirés, cette grosse machine à fric ou beaucoup sont la encore pour faire leur promos, heureusement ( ou du moins j’espère) qu’une bonne partie des sous récoltés vont bien pour aider les restos et pas les poches de ces artistes.Leur dernière chanson ? sans m’offusquer sur leur thème elle ne m’étonne pas des masses , ça reste dans leur veine je trouve … mais bon.
    Quand à Geekopolis , je n’ai découvert cet événement que l’année dernière car nous y avions aussi des amis qui tenaient des stands ou dédicaçaient la bas, j’étais très surpris par l’omniprésence des boutiques et du coté merchandising très présent et des prix ! Je peux aimer et être fan du genre mais payer aussi cher non? Par contre est ce que ça me choque que certains puissent avoir le moyen de se payer ce genre d’objets et d’entrée la barre est haute ( on avait payé nos places aussi et effectivement pas données les entrées) tant mieux s’ils ont les moyens de s’acheter des objets mais bon un peu comme toi je me sentais finalement décalé car tout cela me semblait hors de prix et inaccessible pour moi . Mais étant un passionné par nature je peux comprendre que parfois même si on a peu de moyen on puisse faire un effort monstre pour acheter quelque chose auquel on tient , mais bon .
    Bon article 🙂 merci de ta vision de ces 2 événements 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s