Avrelle à la Porte de Baldur, saison 2 épisode 7 : Quel est le Framerate du Quatrième Mur ?

Résumé des épisodes précédents : Avrelle est devenue un loup-garou et a couché avec des elfes et des sirènes et heu… Ce n’était pas prévu.

01

Vous savez, on me demande parfois pourquoi les aventures d’Avrelle ne se jouent pas sur Twitch. Bon, déjà, il y a un Q&A qui explique que ça sera le cas un jour, mais même quand ça le sera, vous savez, ça restera assez chiant à regarder, parce que je continuerai les screenshots, et qu’en fait bah Avrelle, ça demande beaucoup de montage. Aujourd’hui, on part dans les tréfonds d’une install de 133 mods avec la chiasse que ça implique parfois.

Tout commençait pourtant bien : de retour à la Porte, je reprenais mollement le cours de mon journal de quête.

1

Une quête quelconque me renvoie dans le mod polonais Northern Tales of the Sworad Coast, aka the BG1 Bug Simulator. En tant que Let’s Player total, je décide de me lancer dans l’exploration d’un donjon qui sera fatalement bourré à craquer de mignons petits crashes. Après tout, ça ne m’a jamais empêché d’avancer. Au pire, on laisse tomber, et on se concentre sur autre chose. En l’occurrence, il s’agit de démêler un complot pour savoir qui sera calife à la place du calife, où un truc comme ça.

2

Sauf que très vite, je me retrouve dans une série d’impasse. untel n’a rien à vous dire, untelautre répête tout le temps la même chose, les dialogues se mettent en boucle quand les conditions de quête sont remplies, et tout ça C4EST PAS TRES BIEN.

3
MAIS TA GUEULE JE SAIS TU M’AS DIT DEJA

Arrive le moment chiant où tu lâches l’affaire et ou tu essayes de trouver la marche à suivre. C’est long, parce que c’est un mod polonais, que la personne qui l’a traduit n’a pas rédigé de soluce, et que finalemet, bah pas grand monde y a joué, et dans ceux qui y ont joué, très peu ont été pleurnicher sur des forums. Après une ou deux heures de recherche intense, je me rends compte que j’ai pas fait les choses dans l’ordre exact qui permettait de finir la quête. :/

4

Il n’en reste pas moins que NToSC comporte d’autres quêtes, qui impliquent parfois de revisiter des maps connues, heu, téléportées au nord de Baldur. Avec parfois de nouveaux éléments ou NPC à rencontrer…5

Et hum, parfois juste des événements présent sur la carte d’origine que le moddeur à tout simplement oublié de retirer, mais on va dire que bon, tous les gnolls se ressemblent et tout ça, pas vrai ?

6

Mon voyage me conduit bientôt dans le « Land of The Dead », ou je suis supposé aller faire cesser des intrusions de vilains orcs parce qu’ils prennent en tenaille le nord alors que la guerre avec l’Amn menace blablabla c’est pas très Charlie.

7

Bon, déjà, la carte en elle-même est relativement chiadée, avec des éléments custom partout, c’est plutôt pipou. Là où ça se gâte un peu, c’est que partout ou je clique, ça transforme mon ordinateur en gros tas de plomb fondu hurlant et gémissant, et que le framerate passe en mode diapositive.

8

Je finis par arriver dans un village orc, qu’un moddeur fou a cru bon de peupler de PLUSIEURS DIZAINES D’ENNEMIS EN MEME TEMPS A L’ECRAN. Déjà que les Pentiums se souviennent du village des xvarts, alors là, des tonnes d’orcs et d’effets pyros codés avec le cul, c’est juste l’horreur totale. Mais c’est joli.9

Je pense à un moment à renoncer, avant d’opter pour la pathétique technique du « on balance des nuages mortels partout en dehors de l’écran et on attend que tout le monde soit mort. Ca cause des crashs constants, c’est insoutenable, je me mets à craindre pour l’intégrité de ma sauvegarde. Finalemment, j’arrive quand même à délivrer les prisonniers du village (notez comme les orcs sont mauvais en palissades)

10

Le reste du « nettoyage » du Nord se passe heureusement un peu mieux. Par contre, narativement, c’est pas foufou, c’est plus une série de combats pas hyper bien reliés entre eux et pas très intéressants, avec en plus des stubs de quêtes pas écrites jusqu’au bout. J’en vois certains qui ont dit Icewind Dale, rhoooo.

11

En tout cas, on va juste espérer que Dieu ne soit pas un orc, hein. La plupart ne m’avaient rien demandé.

12

Bref, Northern Tales est une assez grosse déception (ceci dit je savais même pas que je l’avais installé, donc in fine ça va). Surtout quand après un long périple, je tombe sur des gens qui n »ont rien de particulier à me dire. Sans doute des éléments de quête que j’ai raté à droite à gauche. Je sais pas. Après tout dans la vie, on a pas toujours quelque chose à dire aux gens.

13sechangeenwivern

le chemin du retour est quand même marqué par un combat assez rude contre PLEIN DE SIRENES. Les sirènes. Les sorts d’envoûtement. Je dois en passer par pas mal d’explosifs, de convocation de monstres et de simulateur de Benny Hill ou mes persos envoûtés coursent sans fin les autres pendant douze à dix-huit rounds. Mais tout le monde a bien droit à un peu de comédie slapstick de temps à autres.

14

J’éclate aussi la gueule à un démon supérieur local qui, ironiquement, ne me causera lui aucune forme de difficulté.

15

Peu avant de quitter le nord, je tombe sur un village dont les habitants faméliques me demandent de tuer les monstres dont je viens de vous parler. Je n’ai aucune possibilité de leur dire que la quête est déjà accomplie. Quand j’essaye de leur reparler, mon ventilateur se met à hurler. C’est l’heure de refermer le jeu en mode Maximum Pokerface et de rentrer à la Porte de Baldur.16

Rendez-vous donc dans le prochain épisode, lundi prochain : le retour de la fille prodingue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s